Nouvelle prime exceptionnelle de 3 000 euros : voici le profil des Français qui en bénéficieront




En ces temps de crise économique, toute aide financière est la bienvenue. La nouvelle prime de 3 000 euros, dont pourraient bénéficier certains Français, est une aubaine pour le pouvoir d’achat de ces derniers.

En ces temps de crise économique, toute aide financière est la bienvenue. La nouvelle prime de 3 000 euros, dont pourraient bénéficier certains Français, est une aubaine pour le pouvoir d’achat de ces derniers.

Alors que l’inflation a d’importantes répercussion sur le pouvoir d’achat des Français, certains vont pouvoir bénéficier d’une aide pouvant aller même jusqu’à 6 000 euros dans certains cas.
Nouvelle aide exceptionnelle : qui sont les Français concernés ?

Il s’agit de la prime de pouvoir d’achat dite « prime Macron » appliquée depuis 2021. En 2022, elle a été remplacée par la prime de partage de la valeur. Pour 2023, celle-ci a été revalorisé passant de 1 000 euros, pour atteindre 3 000 à 6 000 euros sous certaines conditions. Elle concerne les salariés en CDI, CDD, à temps plein ou partiel, ou encore en contrat d’apprentissage au moment du versement. Par ailleurs, leur rémunération doit être inférieure à 3 fois le SMIC sur les 12 mois précédant le versement de l’aide.




Nouvelle aide exceptionnelle : comment sera-t-elle versée ?

C’est votre employeur qui est chargé de vous verser cette prime qui lui sera à, lui aussi, avantageuse. En effet, en vous la versant, celui-ci bénéficiera d’une compensation non imposable. Elle concerne les entreprises de droit privé, les établissements publics à caractère industriel, commercial et administratifs ayant des employés de droit privé. Pour cela l’entreprise doit remplir certaines conditions :

Pour celle de plus de 50 salariés, la mise en place d’un dispositif d’intéressement ou de participation ;

Pour les autres, ce dispositif n’est pas obligatoire et se fait sur la base de volontariat.

Nouvelle aide exceptionnelle : cette autre prime qui augmentera

Ajoutée à la prime de partage de la valeur, c’est la prime d’activité qui a subi en 2023 une augmentation de l’ordre de 4%. Cela concerne les travailleurs touchant le salaire minimum allant de 1 000 à 1 500 euros et représente la somme de 12 euros en moyenne en plus selon l’étude réalisée par la DREES (la Direction de la Recherches, des Etudes, de l’Evaluation et de la Statistique) et la CAF. Là encore, il s’agit d’une aide du Gouvernement pour la protection du pouvoir d’achat des ménages français.




 

Source:
crédit photo: capture d’écran

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :