Les contrôleurs refusent de retarder le train et écrasent un chat devant ses propriétaires😮😮

Malgré les appels à l’aide, les contrôleurs refusent de retarder le départ du train et écrasent un chat réfugié sous une rame en gare Montparnasse, devant ses propriétaires.

La SNCF dit « regretter vivement » cet incident.

Un drame qui aurait pu être évité.

Comme le rapporte Le Parisien, Georgia et sa fille Melaïna, ont vu leur chat Neko se faire écraser par un train en gare Montparnasse, le 2 janvier 2023.

Des images traumatisantes que les deux femmes ne sont pas prêtes d’oublier.

Elles déplorent l’inaction ainsi que le manque d’écoute de la SNCF et demande justice.

 

« Scié en deux »

Au lendemain du Nouvel An, Georgina et sa fille Melaïna s’apprêtent à quitter Paris direction Bordeaux quand Neko, leur chat âgé de 4 ans, s’échappe de sa sacoche et se réfugie sous une rame.

Comme le rapporte Le Parisien, ses deux propriétaires le repèrent rapidement et préviennent le personnel de la gare.

Pendant 20 minutes, les deux femmes tentent de retarder le train en vain en s’adressant directement au conducteur.

« Je hurlais, je paniquais, j’interpellais des gens, raconte Melaïna, 15 ans. Puis notre chat a été exécuté. », confie Melaïna au journal.

Les agents de la SNCF leur interdisent de descendre sur la voie d’en face, inoccupée, pour rattraper leur animal.

« On l’a vu en train de courir en dessous du train, c’est la dernière fois que je l’ai vu en vie, il m’a regardé dans les yeux car il a dû m’entendre, il a continué à courir puis c’était fini », raconte Melaïna.

Le chat finit coupé en deux.

Contactée par Le Parisien, la SNCF reconnaît une « tragique situation » et « regrette vivement ce qu’il s’est passé, et se dit concernée par cet événement très triste ».

Source

Publié le
Catégorisé comme Divers
%d blogueurs aiment cette page :