Elle prend un PV pendant qu’elle paye son stationnement, la mairie l’annule après protestation

Le système de verbalisation automatique Lapi, mis en place par la ville de Toulouse en septembre dernier, n’est pas encore infaillible. La preuve avec une retraitée verbalisée le 8 décembre dernier alors qu’elle payait son stationnement sur l’horodateur le plus proche.

Originaire d’un petit village dans le Lauragais, cette retraitée vient régulièrement à Toulouse pour voir ses petits enfants et faire des courses. Mais le 8 décembre dernier, sans le savoir, elle se fait verbaliser pour son stationnement.

Pourtant, elle n’a pas manqué de se rendre à l’horodateur pour régulariser sa situation après s’être garée. Elle décrit la situation à nos confrères de la Dépêche du Midi dans leur édition du 13 janvier :

« Il y avait deux personnes avant moi qui avaient des difficultés à manipuler l’appareil et j’ai dû attendre pour avoir mon ticket justificatif à 14 h 11 ».

Le système Lapi en cause
Ces quelques minutes perdues devant l’horodateur, c’est tout ce qu’il a fallu au système Lapi pour verbaliser la conductrice. Ce dernier correspond à deux voitures équipées de caméras dans le but de relever les plaques des véhicules garés sans ticket de stationnement valable.

Mis en place depuis septembre, le système est encore loin d’être infaillible et cette histoire en est la preuve. Car oui, le 21 décembre dernier, deux semaines plus tard, la retraitée reçoit une amende de stationnement dans sa boîte aux lettres.

Sur le papier, il est indiqué que sa plaque a été relevée à 14 h 08, trois minutes avant que l’horodateur ne lui délivre son ticket ! Remontée, la victime de ce malentendu a fait valoir ses droits auprès de la mairie toulousaine et a obtenu gain de cause.

Source 

Crédit photo

%d blogueurs aiment cette page :