Saint-Leu : Un royal bourbon subit un horrible supplice..Honteux..Voir les photos

On aura décidément tout vu en matière de cruauté infligée à un animal. Mercredi 28 décembre, deux personnes se sont mobilisées pour localiser un jeune chien errant dans les hauts de Saint-Leu près du site de décollage des parapentes.

Tout démarre par le signalement qu’un parapentiste pose sur une page Facebook. Il décrit avoir vu un chien qui semblait dans un état de maigreur avancé près de la zone de décollage.

Ce message, une Saint-Leusienne le lit et se met en tête d’aller trouver ce chien errant.

« Quand je vois ce post, je me dis : ‘Qu’est-ce que je fais ?’. Je ne fais partie d’aucune association. J’ai fait des sauvetages animaliers il y a quelques années mais en ce moment pas du tout. A ce moment-là, je vois sur l’annonce que personne n’y va donc j’appelle une amie pour lui demander si elle veut bien m’accompagner », raconte Kookie River. L’endroit où le chien a été aperçu se trouve à environ 30 minutes du centre-ville. Elles montent alors jusqu’à l’air de décollage des parapentes aux Colimaçons.

« Une fois sur le secteur, on a tourné, tourné,… au niveau du site de décollage. On pensait que c’était foutu, qu’on ne le trouverait pas mais, à un moment donné en redescendant, on l’aperçoit sur le bord de la route. On descend de voiture pour le récupérer mais il trouve la force – je ne sais comment – de traverser la route et de courir dans le champ ». Après cette tentative de capture ratée, les deux amies décident de se garer correctement et de poursuivre leurs recherches à pied, vers là où l’animal s’est enfui.

Une mise à mort très lente

« On demande aux gens du parapente de nous donner un petit quelque chose à manger. De notre côté, on avait de l’eau. On a couru dans le champ et on est arrivé, à un moment donné, à le bloquer dans une sorte d’amas de végétation dans un champ de canne. Il grogne un peu, on lui propose de l’eau mais il n’arrive pas à boire. On lui propose à manger mais il n’arrive pas à manger. On arrive à le calmer, je réussis à le porter sans qu’il me morde. En même temps, il était tellement faible que c’était simple… », raconte Kookie. La sauveteuse et son amie Fanny l’emmènent de toute urgence, entre midi et deux, dans une clinique vétérinaire en centre ville.

Là-bas, le chien est endormi rapidement par la vétérinaire pour mieux l’examiner et les poils au niveau du cou de l’animal sont passés à la tondeuse pour dégager la zone à traiter.

Le verdict de la balance est déjà terrible. Il pèse seulement 9 kilos. « Je pense qu’il avait environ 5 mois », estime Kookie.

Les deux sauveteuses pensent à ce moment-là avoir fait le plus dur en récupérant ce royal bourbon livré à son triste sort depuis des mois mais le diagnostic du docteur livre l’implacable et triste réalité.

« La vétérinaire a commencé à faire des soins mais la corde était tellement serrée qu’elle appuyait sur la trachée du chien », nous rapporte Kookie River.

Sauveteuses et vétérinaire découvriront en effet « une espèce de ficelle comme celle qu’on prend pour attacher les bottes de foin », tente de décrire Kookie River. « Ce sont des ficelles très difficiles à casser et qui peuvent lacérer la peau. Elle avait traversé la chair. Voilà pourquoi le chien n’arrivait pas à trouver sa respiration ou boire. C’était foutu, c’était trop tard, y avait rien à faire, on n’a pas pu l’aider à ce niveau-là », regrette la jeune Saint-Leusienne aidée dans ce sauvetage pas ses amis Fanny et Jay.

Titan – le nom qui a été donné à ce royal bourbon courageux – a donc été euthanasié.

« Comme une balle de tennis mais en lourd »

Pendant des mois, Titan a donc vécu avec ce fardeau, soit dans la rue soit chez un propriétaire machiavélique d’où il s’est peut-être enfui à cause des pétards de Noël. Qui sait vraiment…

Le chien a en tout cas vécu une véritable mise à mort très lente avec ce poids accroché à la ficelle. Un supplice. « On n’a pas réellement su définir ce que c’était. On était focalisé sur le chien. On aurait dit une sorte de balle de tennis avec des cailloux à l’intérieur. Impossible de comprendre ce que c’était. C’était comme une balle de tennis mais en lourd. C’était très bizarre », conclut celle qui aura permis d’abréger, a minima, les souffrances de ce chien.

La somme récoltée pour la prise en charge vétérinaire de Titan, et qui n’aura donc pas servi, va être redistribuée pour moitié à la clinique vétérinaire « qui voulait prendre à sa charge l’intervention et qui a tout tenté, en plus entre midi et deux », et pour l’autre moitié à l’association Espoir Réunion. « Tous les donateurs étaient d’accord pour réorienter cette cagnotte », précise la sauveteuse Kookie River qui attendait encore, mardi dernier, le retour de deux derniers donateurs injoignables.

Saint-Leu : Un royal bourbon subit un horrible supplice

Saint-Leu : Un royal bourbon subit un horrible supplice

Saint-Leu : Un royal bourbon subit un horrible supplice

 

Source:
crédit photo: capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :