Humour d’un jour de grève ……………….

Madame, Monsieur le Directeur des Relations Humaines Intra-RATP,

Actuellement salarié dans le secteur privé, je vous soumets ma candidature pour un poste de cheminot à la RATP. La solidarité entre collègues de travail qui règne dans votre entreprise et le sens aigu de la qualité du service qu’on y développe motive cette candidature spontanée que je souhaite voir couronnée de succès. Mes prétentions salariales importent peu étant donné que nous rediscuterons chaque année avec vigueur des augmentations auxquelles vous saurez donner des réponses positives (situation qui m’est inconnue à ce jour).

Désireux de m’associer à la cause, je saurai exploiter mon expérience de la marche à pieds, les jours de grève, pour défiler aux côtés de vos meilleurs employés. J’optimiserai ainsi cette journée chômée que vous ne manquerez pas de me payer. Cet avantage social fait partie des nombreuses motivations de ma candidature : dans le privé, quand je ne peux pas me rendre à mon travail pour cause de grève des transports, on me retire un jour de mes congés annuels !

Cette pression patronale injuste ne tient aucun compte des efforts laborieux que je produis au service d’un capitalisme inhumain. J’aspire donc, dorénavant, à profiter au mieux de la souplesse des outils productifs de la RATP (incidents techniques, accidents voyageurs, suppression d’interconnexion..) pour freiner mes dangereuses surcapacités de travail. Je suis à votre disposition pour que nous nous entretenions plus avant de ma conception du service public et de mes incompétences à le développer pour m’intégrer au mieux à vos équipes.

Cordialement.

MDR P@rtage avec tes amis

 

SOURCE

%d blogueurs aiment cette page :