Alençon: deux adolescentes se filment en train de frapper un chien et un chat, une enquête ouverte

Ce sont des associations animalistes qui ont donné l’alerte. Sur des vidéos postées mercredi sur les réseaux sociaux et repérées par Ouest-France, deux adolescentes de 13 et 15 ans, ont été aperçues en train de frapper un chien et un chat, ainsi que de faire semblant de cuisiner le chat et de le jeter par la fenêtre.

Les scènes se passent à Alençon (Orne). Très vite, ces images indignent les internautes. Des alertes sont lancées par plusieurs associations. Nadine Langlois, présidente de l’association des Rescapés de l’enfer va porter plainte, « au nom de quatre associations de protection animalière »: Rescapés de l’enfer, Ani’Meaux, Refuge Animal Augeron et Le Refuge de Yeick&boss.

 

Plusieurs associations se mobilisent

L’association Les Paniers du coeur a également décidé de contacter la police d’Alençon. « Nous avons reçu plusieurs messages de dénonciation sur notre page Facebook », détaille au quotidien, Colette, bénévole à l’association. « J’ai entendu le chien hurler, je n’ai même pas pu regarder toutes les images… ».

Grâce aux images, le commissariat remonte la piste des deux adolescentes. Les vidéos ont été tournées dans deux appartements du quartier de Perseigne, à Alençon. « Dès le lendemain, tout a été mis en œuvre pour aller chercher les bêtes », ajoute Colette

UN GRAND MERCI AU COMMISSARIAT D’ALENCON 61 QUI EST INTERVENU SUR UN CAS DE MALTRAITANCE AUSSITOT NOTRE APPEL MARDI SOIR A 20H30, C’EST PAS LA PREMIERE FOIS QU’IL Y A CETTE ENTRAIDE AVEC EUX ET CELA FAIT VRAIMENT PLAISIR DE TROUVER DES PERSONNES QUI PRENNENT A COEUR NOS SOS ET NOUS VOULIONS LE SOULIGNER CAR C’EST ENCORE TROP RARE.
MERCI INFINIMENT <3

 

Les associations sont défendues par Christophe Gérard, avocat spécialiste de la cause animalière. « Les deux adolescentes ont été entendues par la police en fin de semaine et étaient à nouveau convoquées, ce lundi 19 décembre, pour être, peut-être, placées en garde à vue », explique ce dernier à Ouest-France.

 

Selon le journal, une enquête est ouverte. Les deux animaux maltraités ont été mis hors de danger. Le chat a notamment été récupéré dès jeudi par l’association Les rescapés de l’enfer. « Elle va bien, un peu terrorisée par tout ce qui l’entoure, peur du moindre bruit, très douce avec l’humain malgré tout », indique l’association sur Facebook.

 

Source:
crédit photo: capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :