Un enfant retrouvé vivant au milieu de 300 rats : « une odeur nauséabonde émanait de la maison »

 

Les policiers ont fait plusieurs découvertes sordides dans la maison. Ils ont notamment retrouvé des animaux, ainsi qu’un enfant sous des déchets.

Une récente découverte a profondément choqué une équipe de plusieurs policiers. En cause, un domicile retrouvé dans des conditions sordides. Ce mercredi 7 décembre, à Beverly Hills, en Floride, une femme de 38 ans a ainsi été arrêtée après que les forces de l’ordre ont pénétré son logement. C’est un appel anonyme qui les a alertés. Le témoin a mentionné plusieurs actes de cruauté sur des animaux et sur un enfant, comme l’a rapporté Au Féminin.

Les policiers du comté de Citrus sont alors intervenus pour interpeller la jeune femme. Sur les lieux, ils ont rapidement été confrontés à « une odeur nauséabonde émanant de la maison ». À l’intérieur, le choc a été d’autant plus impressionnant. Le salon était rempli de cages et d’aquariums abritant des serpents et des rongeurs. « L’enclos à serpents et les cages à rongeurs étaient entourés de mouches, de cafards et d’autres insectes en raison des excréments et de l’accumulation d’urine. », a énuméré le rapport d’interpellation de la police.

 

Des centaines d’animaux en cage, sans eau ni nourriture

Le salon n’est pas la seule pièce qui était concernée par la saleté et la présence d’animaux en cage. Dans l’une des chambres, ils ont retrouvé un chien et un furet, dans des conditions similaires aux animaux placés dans la pièce principale de la maison. Les forces de l’ordre ont également constaté que ni eau, ni nourriture n’avaient été mis à disposition. Autre découverte macabre : certaines bêtes étaient décédées.

Une autre chambre a réservé une surprise tout aussi difficile pour les policiers. En effet, ces derniers ont retrouvé un enfant. « J’ai observé des déchets dans toute la pièce et de la nourriture. Il y avait un matelas sur lequel dormait la victime qui était allongée directement sur le sol, couvert de cafards. Il y avait plusieurs chats dans la pièce, dont certains mangeaient un rat en décomposition. J’ai vu du sang sur le sol. », a décrit l’un des agents présent sur place.

 

Un enfant retrouvé par les policiers parmi les déchets

Toutes les pièces de la maison ont présenté vétusté et saleté. Des rats avaient également envahi les lieux. Les autorités ont notamment déclaré que plus de 50 rongeurs ont été trouvés dans des cages. Mais ce n’est pas tout. Plus de 300 rats erraient, quant à eux, librement dans l’habitation. Sept chats, un chien et un furet ont été évacués de la maison par l’association de protection des animaux CCSO Animal Resources. D’autres animaux n’ont malheureusement pas pu être sauvés compte tenu de leur état.

 

Source:
crédit photo: capture d’écran