Emmanuel Macron veut un « Grand Port qui aille de Marseille à Lyon »

 

Emmanuel Macron veut pousser les feux sur la réalisation d’un « Grand Port qui aille de Marseille à Lyon », notamment pour le transport de marchandises et d’énergies, indique-t-il ce samedi 10 décembre au quotidien La Provence.

Aux côtés des dirigeants espagnol et portugais, le président français a lancé officiellement vendredi 9 décembre à Alicante, au sud-est de l’Espagne, l’ambitieux pipeline d’hydrogène entre Barcelone et Marseille, qui devrait être achevé d’ici 2030.

 

« Avec ce projet, Marseille va devenir l’un des grands centres de l’hydrogène en Europe », souligne le chef de l’État. « C’est une des mises en œuvre concrètes du discours que j’avais prononcé il y a un peu plus d’un an au Pharo sur la planification écologique et sur le plan « Marseille en grand » », ajoute-t-il.

« Marseille est une porte d’entrée naturelle, par sa position géographique et par la présence de ses industries tournées vers l’avenir. Il faut aussi qu’on fasse, là encore pour des questions de cohérence énergétique et industrielle, ce Grand Port qui aille de Marseille à Lyon », affirme M. Macron.

Celui-ci « remontera le sillon rhodanien pour acheminer les énergies, les marchandises vers la vallée de la chimie, au sud de Lyon, et permettra aussi de connecter l’Allemagne et son coeur de production ».

« Il faut qu’on fasse sur Marseille-Lyon ce qu’on a fait sur Le Havre-Paris avec Haropa. L’idée est d’intégrer le transport de marchandises et d’énergies, le tourisme et le développement industriel », précise le président, dont l’ancien ministre de l’Intérieur Christophe Castaner vient d’être élu président du conseil de surveillance du port de Marseille-Fos.

L’un des plus grands de France, ce port, qui s’étend sur une surface équivalente à la ville de Paris, accueille chaque année près de 10.000 navires. Il traite environ 80 millions de tonnes de marchandises.

 

Source:
crédit photo: capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :