L’Italie condamnée à restaurer le navire de secours aux migrants d’une ONG

 

Un tribunal italien a condamné l’État à restaurer le navire d’une ONG saisi en 2017 dans le cadre d’une enquête sur les sauvetages de migrants en mer Méditerranée, a indiqué un avocat vendredi 9 décembre à l’AFP.

Le Iuventa, propriété de l’ONG allemande Jugend Rettet, avait été complètement abandonné à son sort après sa saisie et avait commencé à rouiller en l’absence d’entretien durant la phase préliminaire d’un procès contre 21 personnes soupçonnées de traite d’êtres humains.

Parmi ces 21 suspects figuraient des membres d’équipage des navires des ONG Jugend Rettet, Médecins sans Frontières (MSF) et Save the Children, accusés de collusion avec les passeurs.

Samuele Corso, juge au tribunal de Trapani dans l’ouest de la Sicile, doit déterminer si ces personnes doivent être jugées ou non.

Un coût estimé à 100.000 euros

Et vendredi, ce juge a statué que les autorités italiennes doivent « veiller à tous les travaux de manutention nécessaires pour restaurer et maintenir l’état du navire tel qu’il était au moment de sa saisie ». Le coût pour l’État italien est estimé à 100.000 euros, a déclaré l’avocat de la défense Nicola Canestrini.

« Étant donné le piteux état du navire, la question est savoir si la décision du tribunal peut être appliquée », a réagi Jugend Rettet dans un communiqué.

L’Italie est depuis des années l’une des principales portes d’entrée de l’immigration par voie maritime de l’Afrique vers l’Europe, avec un record de 180.000 arrivées en 2016 (120.000 en 2017). Selon le ministère de l’Intérieur, l’Italie e enregistré près de 97.000 arrivées depuis le début de l’année.

 

Source:
crédit photo: capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :