Une chienne husky retrouvée grâce à la solidarité sur les réseaux sociaux

Lundi 5 décembre, grâce à la page Facebook Pattes en Cavales 24 et à la mobilisation des internautes, Matthieu Blondlot a retrouvé sa chienne Gaïa, une husky égarée en Dordogne pendant une semaine.

Il y a quelques semaines, Matthieu Blondlot était en Laponie suédoise avec des amis. Après une activité touristique avec des chiens de traîneau, Matthieu est revenu en France avec l’une des chiennes de la meute, Gaïa. Avant de rentrer chez lui, il a fait un tour chez ses parents à Vanxains, près de Ribérac en Dordogne. Cependant, le changement d’environnement a perturbé la jeune husky, qui s’est alors enfuie mardi 29 novembre au matin, a rapporté Sud-Ouest.

Sur le moment, Matthieu ne s’est pas inquiété : « Les chiens de traîneau sont très endurants. Ils ont un instinct de survie assez impressionnant et un sens de l’orientation ultra-développé », a-t-il partagé. Problème, le soir venu, Gaïa n’est pas rentrée. Sans attendre davantage, Matthieu a posté une annonce sur la page Facebook Pattes en Cavale 24.

Rapidement, une mobilisation s’est mise en place dans la région pour tenter de la retrouver, avec des messages constants pour suivre l’évolution des recherches, jusqu’à 200 par jour ! « Je ne pensais pas que ça allait prendre une telle ampleur. C’était mon chien, mais c’est devenu une chaîne de solidarité et un effort commun », a-t-il confié.

Finalement, lundi 5 décembre, après une semaine de cavale, Gaïa a été retrouvée en fin de journée, pour le plus grand soulagement de Matthieu et des internautes mobilisés pour la localiser. En effet, elle s’était réfugiée aux gîtes Ô Bois Dormant, à Lempzours, où les propriétaires lui ont offert de quoi boire et manger.

 

 

Avant cela, « elle a parcouru environ 220 kilomètres » a calculé Matthieu : « On s’est rendu compte qu’elle se montrait le matin avant de se reposer la journée et de ressortir le soir », a-t-il expliqué à France Bleu.

Au moment des retrouvailles, Gaïa était affaiblie mais en bonne santé. « Ce que j’aimerais souligner, c’est le travail de ces bénévoles, qui ont déplacé des montagnes, et le professionnalisme de Fanfan, de Pattes en Cavale », a déclaré Matthieu.

Une mésaventure qui finit bien !

 

Source:
crédit photo: capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :