Sans titre

 

Le maire de Metz François Grosdidier s’est dit « scandalisé » jeudi 8 décembre par la dégradation nocturne d’une statue du général de Gaulle dans sa ville, et a annoncé le dépôt d’une plainte.

Dans un communiqué, le maire de la cité lorraine précise que « des traces de peinture rouge ont été retrouvées sur les mains et le thorax de la statue » du premier président de la Ve République (1958-1969).

« Elles sont un outrage à l’homme qui, plus que tout autre, incarne la France libre et l’esprit de Résistance », s’indigne M. Grosdidier, qui avait lui-même inauguré la statue l’an dernier sur la place du Général-de-Gaulle, face à la gare de Metz.

« La Ville de Metz dépose une plainte. Nous tenons à la disposition des enquêteurs les enregistrements des caméras de vidéoprotection », a indiqué l’édile, qui dit n’avoir aucune indication quant à une éventuelle signification politique de cet acte.

En 2017, un homme de 38 ans avait craché sur la tombe du général à Colombey-les-Deux-Églises (Haute-Marne) et en avait brisé la croix en pierre. Il a été condamné à un an d’emprisonnement avec sursis et mise à l’épreuve durant deux ans.

 

Source:
crédit photo: capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :