L’anxiété gâche votre vie? Trois façons de reprendre le dessus

 

Il semble que l’anxiété soit en hausse dans toutes les tranches d’âge : les enfants souffrent de maux d’estomac ou de crises de panique, les adultes ont des crises d’angoisse qui ressemblent à des crises cardiaques, et les personnes âgées éprouvent un malaise mental accablant face à tout changement dans leur quotidien. Tous les âges sont touchés par l’anxiété de nos jours. Elle est si courante qu’une personne sur trois ou quatre souffre d’un trouble mental.

Que pouvons-nous faire ? Comment s’aider soi-même et rester à l’écart d’un système médical débordé ? Comment se doter des bons outils pour être soulagé du cercle vicieux de l’anxiété ?

L’anxiété a de nombreuses causes. Elle peut être purement physique ou liée à un événement. C’est peut-être tout simplement un problème d’énergie dans notre environnement. L’anxiété peut aussi être une combinaison de toutes ces raisons. Il se peut aussi que l’anxiété, dont nous éprouvons les symptômes, appartienne en réalité à quelqu’un d’autre. Comment cela ? Eh bien, c’est possible. Voyons comment aider les personnes qui croient souffrir d’anxiété.

Mais avant de commencer, explorons ce que l’anxiété peut provoquer.

L’anxiété peut se manifester par des maux d’estomac, des nausées, des diarrhées, des insomnies, des mictions excessives, de l’urticaire ou des allergies cutanées qui s’intensifient avec le stress. Elle peut s’accompagner de palpitations cardiaques ou d’une sensation d’oppression dans la poitrine. Elle peut être écrasante et relancer des pensées excessives d’inquiétude. Elle peut provoquer des sensations d’engourdissement, de panique ou des problèmes respiratoires. L’anxiété peut se manifester de bien d’autres façons, mais il s’agit là de certains des symptômes les plus courants.

Trois façons de gérer l’anxiété

L’anxiété peut être causée par une hypoglycémie. Il faut s’assurer de manger suffisamment et à intervalles réguliers, ce peut être une bonne piste pour réduire les symptômes. En prenant soin de sa glycémie, on pourra également mieux dormir. Manger en quantité suffisante des bonnes graisses et des protéines et non pas des glucides simples comme le sucre et les céréale, peut équilibrer la glycémie. Cela tient au fait que les bonnes graisses et les protéines prennent plus de temps à être digérées.

La consommation de nourriture doit également correspondre à son niveau d’activité. Deux nutriments de soutien qui peuvent être utiles sont le chrome, un minéral qui équilibre la glycémie, et la glutamine, un acide aminé qui équilibre aussi la glycémie. La glutamine joue de nombreux rôles dans l’organisme, et l’équilibre de la glycémie est l’un d’entre eux. La cannelle est également une excellente épice pour équilibrer la glycémie.

Se promener dans la nature et côtoyer des animaux, voilà deux choses qui peuvent contribuer à renforcer la résilience de notre organisme. La nature suit souvent un rythme plus lent que nos vies. S’engager à sortir dans la nature peut être un moyen d’évacuer une partie de l’anxiété et de réguler son organisme. Se retrouver parmi les arbres, s’asseoir au bord d’un océan ou simplement aller dans un parc, voilà autant de façon de ralentir son rythme cardiaque et sa respiration. L’oxygène supplémentaire et l’aromathérapie naturelle de l’environnement peuvent avoir un effet très bénéfique sur l’esprit et le corps. Il faut se promettre de sortir une fois par jour.

Les animaux sont merveilleux pour soutenir la santé mentale, surtout s’ils dorment sur, ou près de nous. Parfois, le simple fait de caresser un animal peut réguler notre système nerveux. Le fait d’être conscient d’eux à distance, regarder un oiseau voler dans le ciel ou se percher sur une branche, en faisant attention aux détails et au rythme de leur activité, peut réguler notre système nerveux. L’essentiel est d’en prendre conscience tout en restant présent et ancré dans son corps.

Enfin beaucoup de personnes ressentent une anxiété qui n’est pas la leur ? Les empathes et les personnes très sensibles peuvent ressentir l’énergie de certains environnements, une pièce, une gare, un bureau, ou celle des personnes qui les entourent, en particulier les personnes les plus proches d’elles. Elles captent ces énergies et se les approprient. C’est un don de la conscience, mais il peut rapidement submerger une personne si elle ne fait pas attention.

Il existe de nombreux moyens pour qu’une personne prenne conscience de son énergie et de ses émotions. L’un d’entre eux consiste à rendre à chacun ses soucis, à se voir en train de dire à chacun : « Reprends tes soucis. » Enfin, un autre état d’esprit consiste à faire une fausse boule contenant toute l’énergie de l’anxiété ou de l’inquiétude et de la mettre à la poubelle, le jour où on doit la vider. On jette l’anxiété ou l’inquiétude avec les ordures.

Tous ces outils de prise de conscience sont des changements d’état d’esprit et peuvent entraîner une libération instantanée des sentiments d’anxiété. Ce qui indique que cette anxiété était en réalité celle de quelqu’un d’autre. Retrouver son propre champ d’énergie peut être très libérateur et apaisant à la fois. Il faut essayer d’être conscient de ses propres émotions et apprendre à distinguer ce qui nous appartient des sentiments extérieurs qu’on absorbe sans le savoir.

Ce ne sont là quelques outils faciles et qui demandent peu d’engagement. Ce sont des actions très simples, mais elles peuvent avoir un effet profond. Il ne faut jamais oublié que le pouvoir de changer notre ressenti est entre nos mains. Ces outils sont excellents pour tous les âges et toutes les situations. Ces petits pas peuvent avoir un effet boule de neige. On peut en essayer quelques-uns et voir ce qui change. Il se peut que de grosses transformations surviennent, soit de petites, ce qui est mieux que rien

 

Source:
crédit photo: capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :