Covid-19. Faut-il une ordonnance pour recevoir une nouvelle dose de rappel ?

La campagne de rappel vaccinal de l’automne bat son plein pour les personnes de plus de 60 ans. Les plus âgés et les plus fragiles peuvent désormais recevoir une dose de rappel additionnelle contre le Covid-19.

« Pourquoi une prescription médicale est-elle exigée pour une nouvelle injection de vaccin anticovid ? » C’est la question posée par Dominique, un lecteur de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme).

Si vous êtes éligibles à une dose de rappel vaccinal contre le Covid-19, vous pouvez prendre rendez-vous « auprès de votre pharmacien, médecin ou d’un infirmier, ou dans un centre de vaccination, afin de la recevoir », nous indique la Direction générale de la Santé (DGS).

Toutes les personnes de plus de 60 ans sont actuellement éligibles à un deuxième rappel contre le Covid-19. Les autorités scientifiques donnent la liste des personnes pour lesquelles la vaccination est recommandée. Parmi elles, peuvent être vaccinées les personnes de plus de 60 ans ainsi que les personnes à risque de forme grave de la maladie (immunodéprimés, femmes enceintes ou souffrant d’une comorbidité) ainsi que les personnes dans l’entourage d’une personne fragiles (y compris professionnels des secteurs de la santé et du médico-social).

« C’est au professionnel de santé qui vaccine d’arbitrer sur le bien-fondé d’une vaccination au regard de chaque situation individuelle, et de prescrire ainsi le vaccin avant de l’injecter », ajoute la DGS. Il y a donc bien une prescription vaccinale pour se faire vacciner, mais vous n’avez pas besoin d’en avoir une pour prendre rendez-vous.

Comme au début de la campagne de vaccination, le site Santé.fr vous permet toujours de trouver un rendez-vous près de chez vous, que ce soit en pharmacie ou chez un(e) professionnel(le) de santé. Vous pouvez ensuite prendre rendez-vous par téléphone ou sur les plateformes Doctolib, Keldoc, Maiia…

Faut-il des documents ?
Pour recevoir votre dose de rappel, vous devez vous munir de votre pièce d’identité et de votre carte vitale puisque vous devez donner votre numéro de Sécurité sociale.

Les plus jeunes, de 12 à 15 ans, doivent présenter la carte vitale d’un de leurs parents ou une attestation de droits et aussi une autorisation parentale.

Quels vaccins ?
Dans le cadre de la campagne de rappel automnal, l’injection de cette quatrième dose se fait « de préférence avec des vaccins bivalents ». Ce sont ces nouveaux vaccins qui protègent à la fois contre la souche originelle du virus et contre son variant Omicron.

« Les vaccins bivalents du Covid-19 agissent contre la souche initiale du coronavirus Sars-CoV-2 et contre le variant Omicron de ce virus et assurent ainsi une meilleure protection », précise l’Assurance maladie, sur sa page dédiée.

Les vaccins classiques, monovalents de Pfizer/BioNTech et Moderna, restent efficaces et sont toujours utilisés pour les personnes qui ne sont pas du tout vaccinées et qui commencent leur parcours vaccinal.

Source
Crédit photo : Capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :