Voici pourquoi vous ne devriez pas mettre vos enfants à l’école le lundi 2 janvier 2023

 

Voici pourquoi vous ne devriez pas mettre vos enfants à l’école le lundi 2 janvier 2023

C’est une information qui ne doit pas échapper aux parents ! Il ne faut surtout pas emmener vos enfants à l’école le 2 janvier prochain. Le contexte des vacances de fin d’année est, pour cette fin décembre / début janvier, un peu particulier. En effet, la Saint-Sylvestre tombe, en 2022, un dimanche. Dès le lendemain, le lundi 1er, de nombreuses familles vont alors souhaiter s’organiser pour la rentrée des classes. Or, ces dernières vont se retrouver confrontées à certaines difficultés…

 

Un calendrier un peu spécial

Si de nombreux parents, qui bénéficient d’une période de congés pendant les vacances de Noël, pourront reprendre le chemin du travail dès le 2 janvier, leurs enfants n’auront quant à eux pas à se rendre à l’école. Pour quelle raison ? Tout simplement parce que c’est ce qui est prévu par le calendrier scolaire fixé par le ministère de l’Éducation nationale.

 

Un jour de vacances en plus cette année

En effet, la rentrée scolaire au retour des vacances de Noël n’est prévue que le mardi 3 janvier 2023. C’est la règle, quand le Nouvel an tombe un dimanche. Un jour de vacances en plus attend donc les plus jeunes. Habitués à retourner à l’école dès le lundi qui suit le Nouvel An, les les enfants pourront profiter d’un jour de repos en plus. Un événement qui demande cependant davantage de réflexion en matière d’organisation pour les parents.

 

La question de la “sécurité routière” mise sur la table

Le ministère de l’Éducation nationale a indiqué aux équipes de La Montagne que cette modification du calendrier a été entérinée pour des raisons de “sécurité routière”. “La procédure d’élaboration du projet de calendrier scolaire comprend une phase de concertation avec le ministère en charge du tourisme (notamment avec le Conseil national du tourisme), avec le ministère de l’Intérieur (pour ce qui concerne la sécurité routière), avec les professionnels et élus […] et avec les partenaires internes au ministère (syndicats de personnels, fédérations de parents d’élèves)”, a ainsi répondu l’institution.

 

Un jour de plus pour se reposer

Les festivités du Nouvel An ayant traditionnellement lieu le 31 décembre au soir, le calendrier non modifié ne laisserait que le dimanche aux parents pour se remettre d’une soirée potentiellement arrosée. Certaines familles font également le choix de festoyer le 1er en journée. Ainsi, cette journée supplémentaire leur confère la possibilité de se reposer davantage avant la reprise. Toutefois, certains parents seront tenus de se rendre au travail et s’interrogent sur le mode de garde de leur progéniture. Un questionnement auquel l’exécutif a répondu.

 

Une mesure qui existe depuis plusieurs années

Le ministère de l’Éducation nationale a ainsi assuré que « les accueils de loisirs proposés par les municipalités demeureront ouverts » pour recevoir les enfants. La structure a également tenu à ajouter que cette date de reprise portée au 3 janvier, quand le Nouvel An tombe un dimanche, n’est pas une nouveauté et fait partie des « principes retenus depuis plusieurs années en concertation avec les parties prenantes ». Ce calendrier modifié a également des conséquences sur les vacances scolaires

 

Point sur le calendrier scolaire 2022-2023

Effectivement, afin de maintenir une année scolaire avec 36 semaines de classe, la fin de l’école interviendra plus tardivement en 2023 par rapport à 2022. Elle est ainsi prévue le vendredi 7 juillet prochain. Du côté des jours fériés, les 1er et 8 mai tomberont tous les deux un lundi et le 29 mai, lundi de Pentecôte est déclaré “sans école”. Les familles auront ainsi la possibilité de se retrouver lors de ces trois longs week-ends en attendant les vacances estivales.

 

Source:
crédit photo: capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :