LA FLEMME, SÉQUELLE INATTENDUE DU COVID-19 CHEZ LES FRANÇAIS

La flemme gagne de plus en plus la population depuis les confinements et reconfinements liés à la pandémie de Covid-19. Les livraisons à domicile sont en augmentation.
Après le Covid-19, la flemme contamine-t-elle à son tour la population? Depuis la pandémie, les Français s’avèrent être de plus en plus fainéants, selon une enquête publiée le 11 novembre par l’institut Jean-Jaurès en partenariat avec l’IFOP.

« Depuis la crise sanitaire, 30% des sondés déclarent être moins motivés qu’avant », rapporte le sondage.
Ce chiffre est particulièrement important chez les jeunes adultes, puisque 40% des 25-34 ans se disent moins motivés qu’avant les périodes de confinement, contre 21% des plus de 65 ans.

Les habitants de région parisienne, dont les conditions de vie durant les confinements ont été particulièrement pesantes, se disent également plus affectés. 41% d’entre eux sont moins motivés qu’avant, contre 22% des habitants de zone rurale.

Les ventes de plaid en augmentation
« Il fait froid, ça ne donne pas trop envie de bouger, du coup on a la flemme tout le temps pour tout et pour rien », confie une jeune femme à BFMTV.

« Flemme de faire une machine, flemme de descendre les poubelles », énumère encore une autre.

Cette tendance à rester chez soi se confirme en termes d’achats. Le plaid est ainsi particulièrement recherché par les Français.

« Ça se vend extrêmement bien », confirme Morgan Cherki, directeur marketing de la société Toto.

« C’est un des indispensables quand on est fatigué ou qu’on a la flemme », estime-t-il avec un sourire.

Les entreprises s’adaptent
Avec ce bouleversement des usages, les entreprises s’adaptent. Une évolution qui va même jusqu’à développer une nouvelle économie.

« La société de consommation a très bien compris cet état de fatigue.

Les entreprises se sont beaucoup adaptés à la fois à travers un certain nombre de produits ou la livraison à domicile », confirme à BFMTV Jérémie Peltier, directeur de la fondation Jean-Jaurès.
SUR LE MÊME SUJET
Une fatigue persistante est fréquente après le Covid-19, selon une étude
Covid-19: trois quarts des Franciliens se disent moralement fatigués par la situation sanitaire
Cette tendance a cependant de lourdes conséquences sanitaires en contribuant à l’augmentation de la sédentarité et de l’obésité.

Source
Crédit photo : Capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :