Meurtre de Lola : Friha B., sœur de la suspecte, sur le point d’être expulsée

Dépourvue d’un « titre de séjour », l’une des s?urs de Dahbia B., suspecte n° 1 dans l’enquête sur le meurtre de la petite Lola, est sur le point d’être expulsée vers l’Algérie. Selon nos confrères de France Info, qui révèlent cette information ce vendredi 18 novembre, cette personne ? Friha B. ? a été interpellée au mois d’octobre dernier, dans la semaine du 17 au 23. En raison de l’« absence de titre de séjour », celle-ci est désormais dans l’attente d’une expulsion vers son pays d’origine, l’Algérie.

 

Dans les premières heures de l’enquête, Friha B. avait été placée en garde à vue par les enquêteurs chargés de faire la lumière sur les conditions du meurtre de la jeune Lola. En effet, sa s?ur, Dahbia B., utilisait régulièrement son appartement lorsqu’elle était absente. D’après les investigations, les sévices sexuels et le meurtre de Lola ont eu lieu dans cet appartement, situé dans le même immeuble que celui où résidait la famille de la victime.

Mise hors de cause par les policiers de la brigade criminelle parisienne, Friha B. avait été relâchée. Or, ce vendredi, nos confrères indiquent que celle-ci a, de nouveau, été interpellée seulement quelques heures après, en raison de l’« absence de titre de séjour ». En revanche, contrairement à Dahbia, Friha n’était pas visée par une obligation de quitter le territoire français (OQTF). Selon France Info, la s?ur de Dahbia B. est actuellement dans un centre de rétention administrative, avant d’être expulsée vers l’Algérie. D’après les éléments divulgués par nos confrères, Friha travaillait dans une boulangerie parisienne.

 

Source:
crédit photo: capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :