Coupures des compteurs Linky : la nouvelle vient de tomber

Voici une nouvelle qui, à coup sûr, devrait convaincre de nombreux Français d’adopter un tel comportement ! Et pour cause…

Ces dernières semaines, des millions de ménages et professionnels ont été mis dans l’expérimentation suivante : couper le chauffage du ballon d’eau chaude entre midi et quatorze heures pour le décaler… durant la nuit.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est un véritable succès ! Une immense quantité d’électricité a pu être économisée… grâce au compteur Linky !

Le compteur Linky prouve son succès
L’expérience n’aura durée qu’à peine quelques semaines.

Et pourtant, son succès est déjà frappant…

En un mois et demi, plus de 4 millions de consommateurs des réseaux RTE et Enedis ont expérimenté l’expérience suivant à couper, entre midi et deux, le chauffage automatique du ballon d’eau chaude grâce au compteur Linky.

Les résultats, eux, sont sans appel.

Au total, plus de 2.400 mégawatts d’électricité ont pu être économisés.

Pour un ordre d’idée, il s’agit d’une quantité supérieure à ce que la ville seule de Paris peut consommer sur la même période.

Une question se pose alors : comment s’y prendre, avec le compteur Linky, pour réaliser au quotidien ces économies non négligeables ? La réponse est finalement toute simple…

chauffage astuces economies

Décaler les heures creuses… à la nuit

Pour Enedis et RTE, l’objectif est simple. Grâce au commandement à distance du compteur Linky, la procédure vise à décaler la consommation d’électricité liée, notamment, au chauffage du ballon d’eau chaude, aux heures de la nuit.

Initialement, les heures creuses concernaient celles se trouvant entre midi et quatorze heures.

Mais cette récente expérience a montré tout le succès du décalage des heures creuses à la nuit pleine.

Autrement dit, forcer le compteur Linky à ne pas enclencher le chauffage en pleine journée, mais plutôt durant la nuit, est synonyme de grosses économies à la fin du mois.

On sait donc quelle stratégie adopter, désormais !

Source
Crédit photo : Capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :