« Pierre Richard ce grand radin obsédé sexuel » : un comédien ne mâche pas ses mots sur le comédien

Après avoir collaboré à de très nombreuses reprises avec Pierre Richard, Francis Veber a accepté de faire quelques confidences à son sujet ce 21 septembre sur RTL…

Francis Veber se confie sur Pierre Richard, « ce grand radin obsédé sexuel »
Pour ceux qui ne le savent pas, Francis Veber est le créateur du personnage de François Pignon.

Personnage qu’il est possible de retrouver dans plusieurs de ses films.

Comme notamment La Doublure, où le rôle est interprété par Gad Elmaleh.

Mais aussi dans Le Dîner de cons, où Thierry Lhermitte avoue d’ailleurs avoir beaucoup souffert, par Jacques Villeret.

Le Placard avec Daniel Auteuil.

Ou bien enfin, Les Compères et Les Fugitifs, cette fois interprétée par Pierre Richard.

Francis Veber connaît donc très bien l’acteur et dans son autobiographie, « Que ça reste entre nous », parue en 2020, il se permet de le qualifier de « radin et obsédé sexuel ».

Présent au micro de RTL ce 21 septembre 2022, l’animatrice Flavie Flament, qui a récemment été clashée par Simon Castaldi, a souhaité lui rappeler ses propos.

Et loin de se justifier, le réalisateur a assumé ses dires.

Il a même été plus loin en ajoutant que même s’il reste ami avec Pierre, il a vécu avec lui des scènes complétement extravagantes.

Il se souvient notamment que lors du tournage de La Chèvre, l’acteur était arrivé avec une fille bien plus jeune que lui…

L’occasion pour le réalisateur de découvrir certaines scènes improbables…

L’acteur arrivait à agacer Gérard Depardieu
En effet, Pierre Richard avait baptisé cette jeune fille « Amour ».

Et comme le confie Francis Veber, c’était assez compliqué, parce que Pierre et sa conjointe bénéficiaient chaque matin d’un petit déjeuner. Le réalisateur déplorait alors la béatitude des conversations :

« Est-ce qu’elle désire de la tuture sur sa petite biscotte ? Mais oui, mais oui, elle veut de la tuture. ».

Et cette scène avait le don de crisper le réalisateur et Depardieu.

D’autant plus que Pierre Richard n’était pas des plus discrets lorsqu’il batifolait.

« Il était avec elle dans la loge de maquillage.

Et derrière le rideau, on maquillait Gérard Depardieu.

Mais Pierre se livrait à des ébats, ce qui fait que Depardieu […] criait : Vous avez fini bande de salauds ? »

Source
Crédit photo : Capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :