Côte-d’Or : Des véhicules flashés par erreur par un radar de chantier, la préfecture reconnaît le dysfonctionnement

Le radar identifiait les véhicules légers comme des poids lourds et les flashait s’ils dépassaient les 80 km/h

Le radar identifiait les véhicules légers comme des poids lourds et les flashait s’ils dépassaient les 80 km/h
Les automobilistes flashés à tort, entre Vougeot et Vosne-Romanée (Côte-d’Or), par un radar mobile installé pour un chantier peuvent se rassurer.

La préfecture du Département a reconnu le dysfonctionnement de l’appareil ; rapporte France 3 Bourgogne Franche-Comté.

Les automobilistes respectueux de la limitation de vitesse « ne recevront pas de contravention », ont assuré les autorités locales.

Les plaintes s’étaient multipliées à partir de ce lundi sur le groupe privé de la page Facebook du P’tit journal Nuiton.

Alors qu’ils respectaient la limitation, de nombreux automobilistes ont exprimé leur incompréhension d’avoir été flashés.

Certains étaient d’autant plus sûrs d’eux qu’ils avaient enclenché leur régulateur de vitesse.

La gendarmerie a été prévenue du comportement du radar et a contacté la préfecture.

Le dispositif assimilait en fait tous les véhicules à des poids lourds, qui ne peuvent dépasser les 80 km/h.

Les voitures roulant au-delà de cette vitesse étaient flashés alors qu’ils n’enfreignaient aucune loi sur ce tronçon de la D974 où la vitesse maximale autorisée est de 90 km/h.

Les réglages du radar ont été modifiés ce lundi.

L’appareil a aussi été déplacé.

Société
Ille-et-Vilaine : Le radar était passé subitement de 90 à 80 km/h, 250 amendes annulées
Société
Sécurité routière : Les voitures radars privées ont contrôlé plus de 6 millions de véhicules en 2021

Source
Crédit photo : capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :