« Je ne suis pas Brad Pitt » : pour la première fois depuis l’ouverture du procès, Benjamin Mendy a pris la parole

Sa prise de parole était plus qu’attendue. Et pour cause : depuis l’ouverture de son pr*cès, Benjamin Mendy n’avait encore jamais pu s’exprimer librement.

C’est désormais chose faite ! Invité à prendre la parole à la barre par le juge du tribunal de Chester, le champion du monde 2018 avec les Bleus a déjà livré des propos marquants.

Il a notamment confié qu’il n’était « pas Brad Pitt » et qu’il savait pertinemment pourquoi les femmes… s’intéressaient à lui.

Benjamin Mendy a pris la parole

Depuis l’ouverture du procès, il y a plusieurs mois, le temps commençait à être particulièrement long pour Benjamin Mendy.

Au départ, les femmes qui l’accusent ont toute expliqué leur version des faits face à la Cour.

Des récits qui, souvent, donnaient la chair de poule rien qu’à les entendre…

Mais dans le cadre d’une affaire de justice, la parole revient toujours à l’accusé. Et l’ancien footballeur n’attendait, lui, que ça !

Ce lundi 7 novembre apparaissait donc comme une date importante dans le procès.

Longtemps travaillé, le discours livré par Benjamin Mendy résonne déjà dans toutes les têtes.

« La manière dont je parlais aux femmes était directe. Je sais que je ne suis pas Brad Pitt et qu’elles ne venaient pas vers moi pour ce à quoi je ressemble », a-t-il ainsi confié au juge ainsi qu’à l’ensemble de la Cour.

Benjamin Mendy très dangereux ? Il a été transféré dans une prison hautement surveillée

Un événement qui lui a fait réapprendre la vie
Inc*rcéré depuis l’accumulation des plaintes à son encontre, Benjamin Mendy a continué sa plaidoirie, jusqu’en début de soirée, évoquant les nombreux mois qu’il venait de passer en prison.

Pour lui, tout a changé, y compris l’homme qu’il est aujourd’hui : « La seule chose à faire (en pris*n), c’est de penser. J’y ai appris des choses.

Maintenant, je préfère être seul que d’inviter des gens que je ne connais pas ».

Le pr*cès continuera et se tiendra encore pendant plusieurs semaines.

L’ancien football encourt désormais jusqu’à plusieurs années derrière les barreaux.

Source
Crédit photo : capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :