Un couple et ses 2 filles de 8 et 11 ans retrouvés morts. la mère de famille avait signalé avoir reçu une « gifle » de son mari aux gendarmes

 

 

Le dimanche 30 octobre 2022, les corps de quatre membres d’une même famille ont été retrouvé dans leur maison de Carantec. Selon le procureur de la République, qui s’est exprimé lundi 31 octobre 2022, la mère avait signalé avoir reçu « une gifle » aux gendarmes, comme le rapporte l’AFP.

C’est une découverte dramatique qu’on fait les gendarmes de Carantec. Dans ce village du Finistère, ils ont retrouvé les corps sans vie de quatre membres d’une même famille dimanche 30 octobre 2022, selon l’AFP. Appelées par la mère de l’épouse, les forces de l’ordre sont d’abord tombées sur le père, pendu dans la cage d’escalier puis sa femme, gisant dans leur lit, et enfin leurs deux fillettes, elles aussi mortes dans leurs chambres. Pour le moment, l’enquête est toujours en cours et la thèse de l’empoisonnement est privilégiée puisque les corps des femmes ne présentaient aucune blessure. Lundi 31 octobre 2022, le parquet a révélé que le couple se trouvait actuellement en pleine séparation et que Florence, la mère de famille, avait assuré avoir reçu « une gifle », comme le rapporte l’AFP. Lors d’une conférence de presse, le procureur de la République de Brest a expliqué qu’elle s’était présentée à la gendarmerie le 19 octobre 2022 pour signaler avoir été frappée le 8 octobre 2022, sans porter plainte. « Elle estime que ce n’est pas opportun de donner une suite judiciaire à cela, mais elle préfère le signaler », ajoutait Camille Miansoni, selon lequel la mère de famille avait indiqué qu’il n’y avait « jamais eu de violences physiques » durant ses 13 années de vie commune avec son conjoint.

 

La mère de famille allait « s’installer chez ses parents »

Selon le procureur de la République, l’accusé aurait « sans doute » été auditionné par les forces de l’ordre « si ce drame n’était pas intervenu ». La mère de famille avait également annoncé qu’elle quittait le domicile familial pour « s’installer chez ses parents ». « Les gendarmes ont conseillé à cette maman de prendre attache avec les associations qui accompagnent les femmes qui sont dans ces situations », continuait Camille Mansioni. Dans un article paru le 31 octobre 2022, Ouest-France révèle que Florence était une commerciale active dans la vie associative. « Elle était très consciencieuse, on s’entendait bien. Elle était souriante, confiait Catherine Tanguy, la présidente de cette association, à nos confrères. C’est un choc. On est effondrés. C’est toute la communauté des commerçants de Morlaix qui est touchée. » Le père, Gaëtan, travaillait dans le secteur funéraire. Les filles du couple, âgées de 11 et de 8 ans, étaient scolarisées dans le privé, selon Ouest-France. Après ce drame, une enquête pour homicides volontaires a été confiée à la gendarmerie. Les corps des victimes ont été transportés à l’institut médico-légal de Brest pour être autopsiés. Selon le procureur, les résultats devraient être révélés vendredi 4 novembre 2022.

 

Source:
crédit photo: capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :