Une tempête frappera la France jeudi 3 novembre : les régions concernées

Le jeudi 3 novembre 2022, une tempête nommée Denise est attendue sur une grande partie de la France, et ce après le passage de la dépression Claudio, lundi 31 octobre 2022.

Des rafales jusqu’à 140 km/h vont frapper principalement sur le grand ouest comme l’indique Actu.fr.

Depuis plusieurs semaines, les températures sont anormalement élevées sur l’ensemble de la France, ressemblant davantage à celles ressenties en fin d’été qu’en plein milieu d’automne.

Mais dans les prochains jours, le mercure devrait progressivement descendre vers des normales de saison.

Avec cela, s’ajoute depuis le lundi 31 octobre 2022, l’arrivée de différentes tempêtes, qui s’abattent sur la France.

Sur Twitter, Météo-France avait annoncé le « 1er coup de vent de l’automne dans la nuit de lundi à mardi ».

Les Pyrénées, le nord-ouest et plus particulièrement la péninsule du Cotentin ont été frappés ensuite de plein fouet par une dépression nommée Claudio, avant de se déplacer sur le Pas-de-Calais.

Des rafales jusqu’à 130 km/h ont été ressenties principalement sur les côtes.

« Nous revenons à un schéma classique d’automne à nos latitudes avec son lot de dépressions et potentiellement des creusements explosifs »
Le jeudi 3 novembre 2022, une nouvelle tempête prénommée Denise s’apprête, elle aussi, à venir balayer, une nouvelle fois, une grande partie ouest de la France, comme l’indique Actu.fr.

Mais cette fois-ci, les principales zones concernées par une vigilance plus accrue sont la Vendée, département par lequel Denise devrait faire son entrée, le sud de Nantes en Loire-Atlantique, et enfin le nord de la Gironde.

« Des rafales à plus de 130, voire 140 km/h dans le sud-ouest de la Vendée et dans le Maine-et-Loire, notamment », explique le média, avec un vent « sans doute plus violent encore ».

Le météorologue Yann Amice, a détaillé cette transition vers un climat plus automnal et les perturbations qui vont avec : « Le courant d’altitude qui avait jusqu’à présent une composante méridienne et qui nous a assuré des températures hors-norme sur le mois d’octobre laisse la place à un courant d’altitude bien actif d’ouest en est.

Nous revenons à un schéma classique d’automne à nos latitudes avec son lot de dépressions et potentiellement des creusements explosifs ».

Il faudra donc redoubler de vigilance ces prochains jours.

Source
Crédit photo : Capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :