St-Paul : Une gramoune de 84 ans succombe à l’attaque d’un chien

 

L’ancienne agricultrice à la retraite se trouvait dans la cour de la propriété familiale lorsqu’un dogue qui divaguait a fait irruption. Déchainé, il s’est attaqué aux poules avant de mordre cruellement l’octogénaire qui avait essayé d’intervenir.

 

C’est au centre du quartier de Bellemène, à St-Paul, qu’une dame de 84 ans a été mortellement mordue par un molosse de race qui divaguait ce dimanche 30 octobre. En milieu d’après-midi alors qu’elle se trouvait sur la parcelle familiale où elle s’occupait des fleurs et des chiens de la maison, un dogue argentin a fait irruption dans la cour.

Il s’en est d’abord pris aux poules avant d’attaquer la malheureuse qui avait tenté d’intervenir. D’abord cruellement touchée au bras, la gramoune qui était tombée au sol sous les yeux de son petit-fils a été mordue au cou, à la tête et au visage. Quasi inconsciente l’ancienne agricultrice bien connue dans le quartier a été transportée en urgence à l’hôpital. Dans la nuit de dimanche à lundi, elle a succombé à ses blessures, rapportent nos confrères de la presse écrite.

 

Le parquet de St-Denis a ouvert une enquête pour homicide involontaire par morsure de chien, les résultats de l’autopsie du corps de l’octogénaire ayant confirmé que son décès avait été causé par l’attaque du molosse. Le dogue argentin a été abattu sur place par les gendarmes. Il était encore très agité lors de l’arrivée des militaires et aurait pu s’en prendre à eux.

Cette race de chien provient d’Argentine et a été créée au début du siècle dernier pour chasser le puma et le sanglier dans la pampa et dans les montagnes et marais de ce pays d’Amérique latine. De grande taille et tout en muscle, ces chiens sont réputés pour leurs mâchoires puissantes.

Selon les premiers éléments de l’enquête, son maître officiel aurait quitté la Réunion le confiant à de nouveaux propriétaires qui auraient, à leur tour, fait de même. Reste à savoir à qui revient la responsabilité de cette attaque mortelle, ce que les investigations cherchent à déterminer.

 

Source:
crédit photo: capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :