Un père se fait justice et tabasse l’agresseur de sa fille : le témoignage d’un voisin

 

 

Un adolescent de 16 ans, soupçonné d’agression sexuelle sur une petite fille, a été passé à tabac par le père de cette dernière à Roanne (Loire). Complice du papa et voisin, Boulanouar était l’invité de Touche Pas à Mon Poste sur C8, le mardi 25 octobre 2022.

Le parquet de Roanne (Loire) a annoncé lundi 24 octobre 2022 la mise en examen d’un adolescent de 16 ans, accusé d’agressions sexuelles sur une fillette de six ans. Le père de la victime aurait mis en place un système de surveillance avec trois amis et un voisin, Boulanouar, après plusieurs incidents. Le 20 octobre au soir, la mère de la victime avait signalé s’être retrouvée face au jeune adolescent sortant de la chambre de la petite fille, qui aurait tout juste subi une agression sexuelle. Par la suite, grâce au système de surveillance et de recherche instaurée par les quatre hommes, le père aurait retrouvé l’adolescent dans la nuit du 21 au 22 octobre et le passe à tabac. Invité sur le plateau de TPMP sur C8, Boulanouar est revenu sur les faits. « J’habite en face, à une quinzaine de mètres » a-t-il commencé par expliquer à Cyril Hanouna. « On a tendance à se dire que ça arrive aux autres, que ça n’arrive pas chez nous » a continué Boulanouar.

 

« Il était en train de grimper le grillage »

Il a ensuite évoqué sa relation avec le père de la petite fille : « C’est mon ami d’enfance ». Pour lui, le suspect vivait dans le quartier. « Je me dis que je vais me garer à 30 mètres de chez mon ami, vers 2 heures du matin (…) Une quinzaine de minutes après, j’entends un bruit de claquettes au sol (…) Il était en train de grimper le grillage, de la même maison ». Boulanouar, témoin d’une potentielle tentative de récidive a expliqué la suite des événements : « Je suis allé vers lui, je suis resté une dizaine de minutes dans le noir en face-à-face avec lui. J’ai essayé de le questionner, de comprendre ce qu’il faisait là ». Après avoir rejoint Boulanouar, le père de la victime a pris le suspect en photo. « C’est lui » aurait crié le papa de la victime après avoir montré la photo à sa compagne. Le suspect aurait tenté de s’enfuir mais a été rattrapé par le père de la petite fille. Boulanouar a confié avoir essayé de « retenir » son ami qui portait des coups au suspect avec « un manche à balai ». Boulanouar a confié que c’est le père de la petite fille qui aurait lui-même appelé la police afin qu’ils viennent sur place.

 

Source:
crédit photo: capture d’écran

 

 

%d blogueurs aiment cette page :