Jean-Baptiste Watel, 92 ans, tabassé par une toxicomane de 24 ans est décédé

Les faits s’étaient déroulés le 9 septembre dans le 19e arrondissement de Paris.

Après avoir rendu visite à son fils, Jean-Baptiste Watel, 92 ans, rentrait chez lui à pied.

Aux abords du camp de «crackeux» du square Forceval, il avait été suivi par une femme encapuchonnée.

Lorsque le nonagénaire était arrivé dans le hall de son immeuble, elle avait empoigné le vieil homme et l’avait projeté violemment au sol.

Elle l’avait roué de coups sur tout le corps, avant de prendre la fuite avec son argent et ses papiers.

La victime avait été transportée à l’hôpital avec deux fractures du bassin et une hémorragie interne.

Le vieil homme est finalement décédé mardi des suites de ses blessures.

« Mon père s’est éteint à cause du choc qu’il n’a pas pu absorber…

Il n’avait aucune chance de s’en sortir.

Il avait perdu le réflexe déglutition », a confié Jérôme Watel.

Quant à la suspecte, âgée de 24 ans, elle a été identifiée grâce à la vidéosurveillance.

Elle a été interpellée à la mi-septembre et a rapidement reconnu avoir suivi Jean-Baptiste Watel dans le but de le dépouiller, pour se payer une dose de crack.

Elle a été mise en examen et placée en détention provisoire.

Depuis, le camp de toxicomanes a été démantelé.

Source
Crédit photo : Capture d’écran

Publié le
Catégorisé comme Divers
%d blogueurs aiment cette page :