Les vacances de la Toussaint annulées ? Les Français sur la sellette

Face aux pénuries de carburant et à la grève générale, certains Français font le choix de d’ores et déjà annuler leurs vacances de la Toussaint.

Cette décision remet en cause la très belle arrière-saison tant espérée par les professionnels du tourisme.

Le gros problème pour les vacances, c’est le carburant
Cette année, alors que certains Français n’arrivent même plus à se rendre au travail, le taux d’occupation dans les hôtels ou centre de vacances pour les vacances de la Toussaint risque d’être faible.

Gisèle Radojicic, propriétaire d’un motel confie à nos confrères de France Info :

« Je pense que c’est à cause des problèmes d’essence que nous avons moins de réservations qu’habituellement »

En effet, la clientèle semble actuellement hésitante, pour ne pas dire méfiante, en ce qui concerne leur départ pour les vacances de la Toussaint, et beaucoup ont d’ores et déjà décidé d’annuler leur séjour.

D’autant plus que, comme le confie une autre professionnelle du secteur, la plupart des personnes voyagent en camping-car, il est donc nécessaire de mettre un volume important de carburant, ce qui devient ce jour tout simplement impossible.

Chez Villages Vacances Familles (VVF), même triste constat.

Le flux de vente a fortement ralenti ce week-end.

En effet, une chute de 30 % par rapport à l’année dernière a été constatée.

Pire encore, depuis vendredi, les annulations ont doublé.

La France boudée par les vacanciers étrangers
De plus, suite aux mouvements de grève, les grands absents cette année risquent d’être les étrangers.

En effet, nos voisins européens risquent de reporter leurs déplacements dans notre cher pays.

Ce lundi 17 octobre 2022, à la veille d’une journée de mobilisation interprofessionnelle, les grèves ont été reconduites, aggravant ainsi considérablement les tensions sur l’approvisionnement en carburant.

Dimanche soir, les pénuries touchaient 30,1 % des stations.

En Ile-de-France, 41,6 % étaient touchées et 42,8 % en région Centre-Val-de-Loire.

Source
Crédit photo : Capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :