« Votre carte vitale arrive à expiration » : attention à cette arnaque par sms qui continue

Une arnaque refait surface ces dernières semaines. Un SMS vous recommande de renouveler votre carte vitale avant qu’elle n’arrive à expiration.

C’est une escroquerie.

« Assurance maladie : votre carte vitale arrive à expiration, veuillez remplir le formulaire de renouvellement sous 48 h via » et un lien.

L’arnaque n’est pas nouvelle, nous vous en parlions déjà il y a quelques mois, mais elle continue de sévir, et de nouveaux SMS sont reçus chaque jour par de nombreux Français.

Nous avions tenté de cliquer dessus, pour voir ce que cela donnait.

Et comme on peut s’y attendre, le fameux formulaire nous enjoint à… remplir nos coordonnées bancaires…

Évidemment, ne surtout pas cliquer
L’arnaque a été repérée à Rennes, dans la Manche, à Lyon, à Strasbourg, et dans bien d’autres villes.

« Chaque jour, au moins une personne vient déposer plainte au commissariat pour ce type d’escroquerie », alertait, cette semaine, la Direction départementale de la sécurité publique 35 (DDSP35) par le biais d’actu Rennes, avant d’ajouter : « les victimes sont de tous âges, il n’y a pas de profil type. »

Le sms demande à son receveur de cliquer sur un lien afin de renouveler sa carte.

« Ce lien vous conduit vers une page internet similaire à celle de l’Assurance maladie.

Il vous est demandé ensuite de renseigner votre nom, votre adresse et enfin vos coordonnées bancaires », confirme service-public.fr, bien au courant du problème.

Il ne faut donc surtout pas cliquer. Pour autant, cette arnaque a l’air réelle. Notamment car c’est un +33 qui vous envoie ce sms, contrairement à d’habitude.

Et le site sur lequel il renvoie à l’air d’être celui de l’Assurance maladie.

Mais, un élément qui peut mettre la puce à l’oreille : la mise à jour de la carte vitale par ce biais est payante.

Cela paraît évident comme ça, mais comme on remplit de nombreuses informations via leurs formulaires, on peut continuer, machinalement, à entrer ses coordonnées, y compris bancaires.

D’ailleurs, « l’Assurance maladie ne demande jamais par message de mettre à jour sa carte Vitale », comme le confirme service-public.fr.

Pour ce faire, il faut se rendre en pharmacie, et passer sa carte devant une borne spéciale.

Cela prend 2 minutes, trajet non-compris, et surtout, c’est gratuit.

Si vous ne pouvez pas vous rendre physiquement à ces bornes, prenez directement contact avec votre caisse d’Assurance maladie, soit via votre compte Ameli, soit par téléphone au 36 46.

Que faire si vous avez cliqué ?
Deuxième phase de l’escroquerie : les malfaiteurs appellent la victime quelques jours après en se faisant passer pour leur conseiller bancaire.

« L’escroc évoque des transactions anormales sur le compte bancaire de la personne et lui indique qu’il faut agir rapidement, en adoptant un ton faussement bienveillant », racontait la DDSP 35 à actu Rennes.

L’escroquerie se concrétise lorsque la victime reçoit un code, le plus souvent par SMS, qu’elle doit renvoyer ensuite au malfaiteur.

« Ce code permet le plus souvent de valider des achats en ligne. »

Du coup, si vous avez fourni vos coordonnées bancaires, il faut immédiatement faire opposition auprès de votre banque.

Les agents de police conseillent aussi à toutes les victimes de venir déposer plainte au commissariat, dès que possible.

Vous pouvez aussi tenter de composer le 33700, la plateforme destinée à la lutte contre les spams.

Attention, l’assurance maladie envoie bel et bien des SMS
Attention, il ne faut pas non plus filtrer tous les sms reçus par l’Assurance maladie.

Certains sont véridiques. Elle peut, par exemple, nous prévenir qu’une personne de notre entourage est positive au Covid.

Mais si vous recevez des messages vous invitant à communiquer des informations médicales, personnelles ou bancaires, encore une fois, fuyez ! Il y a de fortes chances que vous soyez victime d’une tentative d’hameçonnage (« phishing » en anglais).

 

Source
Crédit photo : capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :