Le Ministre de l’Éducation nationale provoque (encore) la colère des parents avec le nouveau calendrier scolaire

Le ministère de l’Éducation nationale a de nouveau provoqué la colère de nombreux parents, en dévoilant en cette rentrée scolaire 2022, le nouveau calendrier des vacances.

Le nouveau calendrier scolaire 2022-2023 provoque la colère de parents

De nouveau, le ministère de l’Éducation nationale a réussi à provoquer la colère chez les parents et les enseignants.

Et cette fois, il lui aura juste suffi de diffuser le nouveau calendrier scolaire 2022-2023.

Il faut dire que ce dernier ne répond pas aux attentes de tout le monde !

En effet, comme vous allez pouvoir le constater dans l’image ci-dessous, le calendrier scolaire annonce une fin de cours au samedi 8 juillet 2023 pour l’ensemble des étudiants. Une date tardive comparée à celle des années précédentes.

Et qui ne convient absolument pas aux professeurs qui déplorent un manque de personnes à ce moment de l’année.

En effet, comme chaque année, de nombreux parents seront partis en vacances, notamment si les prix touristiques sont considérés hors vacances, donc moins chers…

Des conditions climatiques difficilement supportables en classe
En plus de l’absence d’élèves, les températures de plus en plus élevées ne vont absolument pas aider… En effet, avec le réchauffement climatique, les mois de juillet et août deviennent de plus en plus difficiles à supporter.

« Ils prévoient déjà 35° au mois de mai, alors imaginez un 8 juillet. », déplore notamment un professeur.

Autre souci également. Cette fois concernant uniquement la zone A.

Au printemps, les étudiants vont devoir tenir deux mois et demi avant d’avoir de nouvelles vacances.

En effet, la rentrée des vacances de printemps est fixée au 24 avril et aucune vacance en vue avant la fin de l’année scolaire.

Et alors que les chronobiologistes recommandent sept semaines de scolarité entre deux périodes de petites vacances, il est clair que sur le coup s’est loupé… En 2021-2022, les élèves avaient déjà dû tenir 10 semaines consécutives sans vacance.

Une période jugée beaucoup trop longue pour de nombreuses familles.

Source
Crédit photo : Capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :