Les gens nés en septembre seraient plus intelligents que les autres

 

Vous ne pensiez pas que la date de naissance pouvait être déterminante en matière d’intelligence ? Détrompez-vous. D’après une récente étude, les enfants nés au mois de septembre sont plus intelligents que les autres.

Ceux et celles qui envisagent de faire un enfant prochainement pourraient peut-être garder cela en tête. Un enfant conçu en décembre et qui naît en septembre aurait plus de chances de réussir sa scolarité.
Né en septembre donc plus intelligent ?

Une étude a été publiée récemment dans le magazine spécialisé National Bureau of Economic Research. L’Université de Toronto, l’Université de Floride et de celle de Northwestern ont travaillé de concert. Elles ont analysé les résultats scolaires et capacités cognitives de plus de 1,2 million de jeunes Américains, âgés de 6 à 15 ans.
Lire aussi :
Selon une étude, votre personnalité influence celle de votre chat

Les élèves, vivant tous en Floride, ont été classés en fonction de leur mois de naissance. Les chercheurs ont réalisé que les enfants nés en septembre avaient de meilleurs scores. Ils réussissent en moyenne mieux que leurs camarades à l’école et ont plus de chances de faire des études supérieures.

Parallèlement les scientifiques ont remarqué que les bébés du mois d’août étaient les moins performants scolairement.
Arriver à l’école avec de bonnes capacités intellectuelles

L’explication apportée par les chercheurs est simple. Les enfants nés en septembre ont l’âge idéal lors de leur entrée à l’école. Leurs capacités cognitives leurs permettent ainsi d’apprendre à un rythme normal et d’être performants, contrairement aux enfants entrés trop jeunes à l’école. Être le plus âgé de la bande leur offre de plus une plus grande confiance en eux, et réduit le risque de devenir un délinquant juvénile.

 

Le milieu d’origine entre en compte à ce moment-là. Les familles défavorisées auraient tendance à vouloir accélérer l’entrée à l’école (gratuite) d’un enfant, et ce dernier pourrait se retrouver en difficulté. Tandis que dans les milieux plus aisés, on préfèrerait en général laisser à un enfant le temps d’être prêt intellectuellement.

Si vous êtes l’aîné de la famille, que vous êtes né en septembre et que vous avez raté votre permis de conduire plusieurs fois, alors là, on s’incline…

 

Source:
crédit photo: capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :