Le Mystère Daval (TF1) : Le coup de gueule de Martine, la mère de Jonathann

12 septembre, la mère de Jonathann Daval, Martine Henry, tape du poing sur la table. Elle n’accepte pas la diffusion du film…

Un nouveau téléfilm retraçant l’affaire Daval est diffusé le 12 septembre, sur TF1. Au casting du Mystère Daval ? Maud Baecker, également aperçue dans Demain Nous Appartient, incarne Alexia Daval, Liam Baty se glisse dans la peau de Jonathann Daval, Thierry Neuvic campe le capitaine Dacosta, en charge de l’enquête, tandis que Michèle Bernier incarne la mère d’Alexia Daval. Mais Martine Henry, la mère de Jonathann Daval, meurtrier d’Alexia Daval qui avait avoué avoir tué sa femme en 2017, est totalement opposée à la diffusion de ce téléfilm. « Mon fils n’est pas une bête de foire », a-t-elle déclaré à L’Est Républicain.

 

L’affaire Daval adaptée sur petit écran : la mère de Jonathann Daval s’y oppose

« Je ne suis pas d’accord avec cette histoire de film, et Jonathann n’est pas d’accord non plus. Je voudrais que tout ça, ça s’arrête… On en a marre. Jonathann a été jugé, il va faire sa peine, qu’on le laisse en paix. C’est honteux, c’est indécent. Vraiment, il faut laisser les gens en paix, et les morts aussi », a ajouté la mère de Jonathann Daval, qui a été condamné en novembre 2021 à 25 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de son épouse.

 

 

Jonathann Daval : « Perte de poids, « Suicide » et « traitement inhumain »

Jonathann Daval a mal vécu son incarcération. Son avocat Randall Schwerdorffer a raconté à Gala la « perte de poids phénoménale » du détenu et « le traitement inhumain » qu’il a longtemps subi…

Selon Martine Henry, la diffusion de ce téléfilm est « dangereuse » pour son fils. Actuellement incarcéré à la maison centrale d’Ensisheim, en Alsace, Jonathann Daval a déjà été menacé et insulté par d’autres détenus lorsqu’il se trouvait à la maison d’arrêt de Dijon.

 

Une mini-série sur l’affaire Daval

De leur côté, les studios Gaumont – qui ont racheté les droits du livre Alexia, notre fille (Ed. Robert Laffont), co-écrit par les parents d’Alexia Daval, Isabelle et Jean-Pierre Fouillot – préparent une mini-série de 6 épisodes qui devrait retracer l’affaire Daval depuis la rencontre de la jeune femme avec Jonathann Daval lorsqu’elle avait 16 ans, à sa mort survenue treize ans plus tard. « On ne veut pas interdire de faire un film, qu’ils parlent de leur fille dans le bon sens, oui, mais sans parler de Jonathann ni du procès », a-t-elle précisé.

 

Source:
crédit photo: capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :