Crise énergétique : la Tour Eiffel ne sera plus éclairée comme avant

Dans le cadre de son plan de sobriété énergétique, la maire de Paris Anne Hidalgo devrait annoncer la réduction de l’éclairage nocturne de la Tour Eiffel.

On vous donne tous les détails de cette mesure ci-dessous.

Crise de l’énergie : l’éclairage de la Tour Eiffel réduit durant la nuit

Voilà désormais plusieurs semaines que la France vit une crise énergétique sans précèdent.

Face à ce contexte particulièrement difficile, et qui pourrait durer encore de nombreux mois, plusieurs villes de France mettent en place leur plan de sobriété énergétique.

C’est notamment le cas à Lille, où la première adjointe de Martine Aubry a dévoilé pas moins de seize mesures pour « consommer encore moins et mieux et susciter l’engagement de tous ».

Ce mardi 13 septembre, ce sera au tour d’Anne Hidalgo, maire de Paris, de présenter les différentes mesures qui concerneront la capitale.

Parmi ces mesures, cette dernière devrait selon toute vraisemblance annoncer la réduction de l’éclairage nocturne de la Tour Eiffel.

Initialement illuminé jusqu’à 1 heure du matin, le plus célèbre des monuments parisiens sera désormais éteint à 23h45, près d’une heure plus tôt.

« Un geste symbolique »

Avant l’annonce officielle de de cette mesure concernant l’éclairage nocturne de la Tour Eiffel, Jean-François Martins, président de la société d’exploitation du monument, a déclaré qu’il s’agissait d’un geste hautement symbolique.

« C’est un geste éminemment symbolique pour participer à la prise de conscience de la sobriété énergétique dont nous devons faire preuve », a-t-il expliqué auprès de l’AFP. Pour information, l’illumination nocturne de la Dame de fer représente 4% de sa consommation annuelle.

« Les économies d’énergie réalisées ne seront pas phénoménales, mais en tant que monument le plus visité du monde, nous avons le devoir de montrer l’exemple », a indiqué Jean-François Martins au JDD.

Ville lumière, vous avez dit ?

Source
Crédit photo : Capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :