Paris : des Gilets jaunes se rassemblent en plusieurs endroits, 103 interpellations dont certaines pour violences

Ils appellent à un « Septembre noir » pour dénoncer l’inflation. Ce samedi, des centaines de Gilets jaunes se sont rassemblés en plusieurs endroits à Paris, lors de manifestations non déclarées. La préfecture de police a annoncé dans la soirée plus de 100 interpellations, dont certaines pour violences et dégradations. Dès 7 heures, les effectifs de police sont intervenus à plusieurs reprises dans divers secteurs de la Capitale, notamment porte de Saint-Cloud, place de Colombie et du Trocadéro (16ème) pour contrôler l’identité de quelques dizaines d’individus de la mouvance des Gilets jaunes qui tentaient de se regrouper sur la voie publique, indique la préfecture de Paris dans un communiqué. Et de préciser qu’il a été précisé que « de tels regroupements n’étaient pas tolérés ». La préfecture explique ensuite que ces personnes ont à nouveau été contrôlées en fin de matinée à hauteur de la place de l’Étoile (8ème) et « plusieurs d’entre elles ont été verbalisées et interpellées ». Par ailleurs, vers 14 heures, « un groupe d’individus issus des Gilets jaunes » s’est rassemblé dans le secteur de la place de la République (11ème) « afin de se mêler à une manifestation déclarée en soutien à l’Ukraine », détaille le communiqué.

 

Puis « ce groupe a rapidement improvisé un cortège sauvage en empruntant le boulevard Magenta puis le quai de Valmy où certains d’entre eux, visage dissimulé, ont incendié une poubelle et renversé un conteneur de déchets sur la chaussée ». Outrage rébellion, violences… Les effectifs de police, « très réactifs et mobiles », sont immédiatement intervenus pour stopper la progression de ces individus et ont procédé à leur interpellation, est-il encore précisé.

 

Sur instructions du préfet de Police « qui rappelle sa fermeté à l’égard de ce type de regroupements non déclarés ayant pour seul but de commettre des exactions », l’intervention des forces de l’ordre a permis de procéder à un total de 103 interpellations (93 pour participation à un groupement en vue de commettre des violences ou dégradations ; 3 pour dégradations volontaires, 3 pour outrage rébellion, 4 pour violences à l’encontre des forces de l’ordre) et 54 verbalisations au cours de la journée.

 

Source:
crédit photo: capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :