Harcèlement scolaire : quelles sont les mesures annoncées par Emmanuel Macron ?

De nouvelles mesures pour lutter contre le harcèlement scolaire ont été annoncées ce 17 novembre. En quoi consistent-elles ?

Emmanuel Macron a annoncé de nouvelles mesures à l’occasion de la Journée nationale de mobilisation contre le harcèlement scolaire, ce jeudi 18 novembre.

Renforcement du contrôle parental, nouvelle application… Quelles sont ces mesures ?

« Faciliter le signalement »
« Le harcèlement sévit toujours à l’école, sur les réseaux sociaux, sans laisser aucun moment de répit à ceux qui en sont victimes », amorce Emmanuel Macron dans sa vidéo publiée sur les réseaux sociaux.

« C’est pourquoi nous allons continuer à nous mobiliser, en particulier parce que les élèves harcelés sont souvent isolés et ont peur.

Nous devons leur faciliter le signalement de ce dont ils sont victimes », poursuit-il.

Reprenant à son compte l’expression des féministes, le chef de l’État appelle à ce que « la honte change de camp ».

Il avait par ailleurs, eu l’occasion d’échanger avec de jeunes victimes invitées à l’Élysée avec Brigitte Macron, ce 4 novembre.

1 enfant sur 10 victime de harcèlement scolaire

Selon un sondage de l’Ifop publié en mars 2021, le harcèlement scolaire toucherait pas moins de 720 000 élèves en France.

Si le fléau semble diminuer au cours du parcours scolaire, aucun niveau n’y échappe.

En effet, il concerne 12 % des élèves de primaire, 10 % des collégiens et 4 % des lycéens. Au total, pour 1 élève sur 10, l’école représente un lieu de souffrance.

Des chiffres qui mettent un véritable fléau que l’État a tardé à prendre en compte et dont les conséquences peuvent être dramatiques, comme l’illustre tragiquement le cas de la jeune Dinah.

La collégienne de 14 ans harcelée par ses camarades de classe, s’est donnée la mort, il y a quelques semaines.

Son suicide a rappelé la nécessité urgente d’un renforcement des dispositifs de prévention des actes de harcèlement et d’action d’accompagnement des victimes.

Alors quelles sont ces nouvelles mesures exactement ?

Appli 3018 et contrôle parental renforcé

En plus du numéro vert 3018 déjà en place, Emmanuel Macron a dévoilé ce 17 novembre, la création d’une « appli 3018 », qui « sera lancée en février pour permettre aux victimes et aux témoins d’adresser une capture d’écran de situations de harcèlement afin que celles-ci soient encore mieux accompagnées ».

« Nous pouvons remporter ce combat contre le harcèlement en prenant nos responsabilités, en étant à l’écoute de nos enfants, en nous appuyant sur le travail remarquable que les associations font au quotidien, sur la mobilisation de l’Éducation nationale, qui a profondément changé ces dernières années, et nous allons encore l’accélérer, c’est possible. »

L’objectif ? Prévenir ces comportements, mais aussi les détecter plus tôt. « Nous allons renforcer les maisons des adolescents, les points d’accueil écoute jeunes, les lieux physiques avec des personnes qui sont là pour recevoir la parole et pour écouter partout sur le territoire », a-t-il précisé.

Mise à jour du 01/09/22

Alors que 12 millions d’élèves reprennent le chemin de l’école, du collège et du lycée, Emmanuel Macron a réaffirmé son désir de lutter contre le harcèlement scolaire.

Cette année, c’est sur TikTok que le président de la République s’est exprimé, rappelant aux potentielles victimes que différents outils, tels que le 3018 et le 3020 ont été mis en place pour les soutenir. Au cours de cette vidéo, il a ainsi déclaré :

« Le message que je veux vous passer aujourd’hui : n’acceptez rien.

Le problème est du côté de ceux qui vous insultent, vous agressent, vous rendez cette vie impossible.

C’est eux qui ont tort, c’est vous qui êtes dans votre droit, c’est vous qu’on doit aider pour vous faire respecter. »

Source
Crédit photo : Capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :