EuroMillions : un gagnant français n’a plus que quelques jours pour se faire connaître

 

 

Dans les Hautes-Alpes, un mystérieux joueur a validé une grille gagnante à l’EuroMillions le 12 juillet dernier, mais il ne s’est toujours pas manifesté. Il ne lui reste plus que quelques jours pour récupérer son gain…

Si vous êtes un joueur d’EuroMillions et que vous résidez dans les Hautes-Alpes, vérifiez votre ticket… il pourrait peut-être vous rapporter gros. Un mystérieux inconnu est en effet en possession d’un coupon gagnant, rapporte Le Parisien, jeudi 1er septembre. Un joueur des Hautes-Alpes a remporté 4,5 millions d’euros le mardi 12 juillet mais n’est toujours pas venu chercher son gain.

« Ce soir-là, 230 millions d’euros étaient mis en jeu. Aucun joueur européen n’a validé la bonne combinaison (5 numéros et 2 étoiles) mais cinq d’entre eux, dont un Français, ont remporté 4,5 millions d’euros au rang 2 (5 numéros et 1 étoile) », précise la Française des jeux (FDJ). La grille gagnante est composée des numéros : 14, 18, 24, 25, 50 et des numéros étoiles 6 et 11. Or, il ne reste plus que quelques jours au mystérieux millionnaire pour venir récupérer son gain. Il a en effet jusqu’au 9 septembre pour se manifester. Il peut se faire connaître au 09.69.36.60.60, indique la FDJ.

 

Les gains non réclamés reversés à l’État

Au-delà de cette date, ce dernier pourra donc dire au revoir à ce jackpot… Et ce ne serait pas la première fois qu’un gagnant de l’EuroMillions demeure anonyme. En janvier dernier, un joueur de l’Aude n’a jamais empoché la coquette somme d’un million d’euros… Il avait pourtant 90 jours pour se manifester, rappellent nos confrères.

Selon la loi Pacte, datant de novembre 2019, tous les gains non réclamés reviennent automatiquement à l’État, sauf pour « les gains de rang 1 (les jackpots au Loto ou à l’EuroMillions, par exemple), pour lesquels l’argent est redistribué par la FDJ dans d’autres jeux », précise la société. Plus de 70 millions d’euros de gains non réclamés avaient été reversés à l’État en 2021.

 

Source:
crédit photo: capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :