Des experts mettent en garde contre la nouvelle tendance « bronzage du périnée » sur TikTok

Une nouvelle tendance douteuse sur TikTok fait le tour du monde en ligne. Cette pratique est connue sous le nom de « bronzage du périnée ».

Les gens prétendent qu’il y a des avantages à pointer quotidiennement son derrière vers le soleil.

Augmenter les vibrations

 

« Les gens me demandent toujours comment je fais pour être aussi heureuse tout le temps », déclare une femme dans un clip viral. « Bronzez vos trous pendant deux minutes par jour et vous augmenterez vos vibrations. »

Certains ont affirmé que cela leur donnait plus d’énergie et améliorait leurs habitudes de sommeil. D’autres ont également suggéré que cela leur permettait d’attirer « des personnes qui sont sur la même fréquence et la même longueur d’onde que moi ».

Une pratique déconseillée

Le bronzage du périnée a été promu comme une tendance de bien-être, mais certains experts l’ont déconseillé en raison des dits risques.

La Dre Nazanin Saedi, coprésidente du département du centre de chirurgie laser et esthétique du Dermatology Associates of Plymouth Meeting, a déclaré à Health : « En tant que dermatologue, je ne peux recommander aucune exposition au soleil sans protection solaire ».

« Ces zones, tout comme les autres zones du corps, ont besoin d’une protection solaire et les vêtements ont tendance à la fournir. »

Le Dr David E. Bank, fondateur du Center for Dermatology, Cosmetic & Laser Surgery de Mount Kisco, a fait part au journal de ses inquiétudes.

« C’est en fait dangereux », a déclaré le Dr Bank. « Cette peau est particulièrement sensible. »

Un rituel qui fait jaser

Le rituel bizarre a fait son chemin jusqu’à Twitter et, bien sûr, dans la plus pure tradition de Twitter, les gens avaient beaucoup à dire.

L’un d’eux a plaisanté : « À ce stade de ma vie, je suis prêt à essayer tout ce qui me donne une chance d’être heureux ».

Un deuxième a dit : « Tu as bronzé tous tes trous aujourd’hui, chéri ? Je sens de mauvaises vibrations dans ton aura ».

Pendant ce temps, une personne a avoué : « À un certain niveau, je la crois ».

 

Source:
crédit photo: capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :