Cette femme a dépensé 50 000 € pour ressembler à Marilyn Monroe

Serena Smith, âgée de 23 ans, star de la télé-réalité et musicienne, a dépensé cette somme d’argent en seulement six ans, affirmant que cela a renforcé sa confiance en elle.
De nombreuses chirurgies plastiques

 

Parmi les opérations les plus lourdes qu’elle a subies, citons la rhinoplastie (chirurgie qui modifie la forme du nez), pour obtenir un « nez hollywoodien » glamour, ainsi que des procédures moins invasives comme le Botox et les produits de remplissage des lèvres. De plus, elle a récemment subi un Brazilian Butt Lift (BBL).
« Cela m’a donné l’apparence plus ronde que je recherchais »

 

 

« Je suis très heureuse des résultats », a déclaré Serena au Daily Mail. « L’opération a complètement changé les proportions de mon corps et m’a donné l’apparence plus ronde que je recherchais. »

Cependant, Serena a ajouté qu’il faut être extrêmement prudent quant au choix du chirurgien, car le BBL est la chirurgie plastique la plus dangereuse, avec le taux de mortalité le plus élevé.

Elle a ajouté qu’un BBL consiste à prélever de la graisse dans des zones telles que le ventre, le dos et les flancs par liposuccion et à la transplanter dans les fesses et les hanches.
Brazilian Butt Lift : une opération risquée

 

 

En raison de la nature de l’opération, les embolies graisseuses constituent un risque réel et sont la complication la plus courante.

« La procédure de récupération est très intense, certainement la plus dure jusqu’à présent », a-t-elle déclaré. « Vous devez porter un vêtement de compression 23 heures par jour pendant deux mois et cela peut devenir assez inconfortable. »

« La partie la plus douloureuse de la convalescence a été les deux premières semaines, car j’avais mal partout. J’étais couverte de bleus et très gonflée. »
« Il faut souffrir pour être belle »

Smith a ajouté que, malgré la douleur des opérations, cela en valait la peine, car cela a renforcé sa confiance en elle.

« Tout ce qui m’aide à mener une vie plus heureuse vaut la peine pour moi. Comme on dit, il faut souffrir pour être belle. »

« Avoir recours à la chirurgie me donne le sentiment d’être plus forte. J’aime le fait que nous soyons capables de créer la personne que nous voulons être. »

 

Source:
crédit photo: capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :