Boire du thé noir réduirait le risque de mortalité selon une étude britannique

Consommer au moins deux tasses de thé noir par jour réduirait notamment le risque de mortalité par maladies cardiovasculaires de près de 13%.

Un effet lié à la composition des feuilles de ce thé, qui devrait conforter les Britanniques pour leur traditionnel « tea time », champion d’Europe de la consommation de thé.

Plutôt thé ou café ? Outre-manche, les Britanniques se tournent vers le thé, par habitude mais aussi pour améliorer leur santé.

C’est en tout cas le résultat d’une étude britannique du National Cancer Institute.

Le thé noir en particulier serait un remède pour vivre plus longtemps.

Pour être en meilleure santé, il faut donc boire au moins deux tasses de thé noir par jour.

Effectivement, selon cette étude, la consommation régulière de thé noir entraîne une baisse de la mortalité par maladies cardiovasculaires de 13 %.

Et quelle que soit la température, avec ou sans nuage de lait.

Un thé fluidifiant et plus riche en antioxydants
Pourquoi un tel résultat ? Contrairement au thé vert, les feuilles de thé noir sont complètement fermentées.

Il est plus riche en antioxydants et son effet fluidifiant est désormais avéré.

« En fluidifiant et en prévenant le risque de caillots, il prévient donc le fait de mettre des caillots au niveau des artères coronaires, donc prévenir l’infarctus du myocarde, mais également au niveau vasculaire cérébral », détaille Patrick Assayag, président du syndicat des cardiologues en Île-de-France.

Le spécialiste est agréablement surpris du résultat de l’étude. « On ne connaissait pas cet effet.

Cela va à l’encontre des idées reçues qu’on avait : que le thé noir étant fermenté était moins actif que le thé vert, lui étant non-fermenté », complète-t-il.

L’autre enseignement de cette étude : le thé noir, permettrait de limiter la prolifération des cellules cancéreuses avec un effet protecteur contre la démence et la dépression.

Avec 2,3 kilos de thé par an et par habitant, les Britanniques sont les champions d’Europe du « tea time ».

En France, nous n’en sommes qu’à 250 grammes.

Source
Crédit photo : Capture d’écran

Publié le
Catégorisé comme Santé
%d blogueurs aiment cette page :