Deux profs de collège tués par balles à Tarbes, une cellule psychologique ouverte

L’homme et la femme, tous deux enseignants au collège Desaix de Tarbes, ont été tués par balle dans le village de Pouyastruc.

Le collège Desaix de Tarbes (Hautes-Pyrénées) sous le choc. Un homme et une femme, tous deux enseignants dans cet établissement, ont été tués par balles dans le village de Pouyastruc, a-t-on appris ce mardi 5 juillet auprès du parquet, qui a ouvert une enquête pour double homicide.

L’auteur présumé “est en fuite, il n’a pas pu être interpellé pour l’instant”, a précisé à l’AFP le procureur de Tarbes, Pierre Aurignac, sans donner de précisions sur son identité. Il est recherché par les militaires du groupement de gendarmerie des Hautes-Pyrénées, aidés de la Section de recherches de Toulouse, rapporte La Dépêche du Midi. Selon un témoin interrogé part le quotidien, un individu à moto a été aperçu sur les lieux.

La femme, qui avait 32 ans, a été retrouvée lundi en fin d’après-midi gisant dans une rue de Pouyastruc par des voisins qui ont alerté les gendarmes. Arrivés sur place, ces derniers ont découvert un homme de 55 ans, décédé dans sa maison, quelques mètres plus loin.

Les autopsies des deux victimes pratiquées dans les prochains jours
“Tout nous laisse à penser que nous sommes face à un double homicide par arme à feu, sans en connaître l’origine ni les motivations de l’auteur”, a indiqué le procureur lors d’un point de situation dans la nuit de lundi à mardi. À ce stade, il a refusé de donner des détails sur les possibles motivations de ces crimes et on ignore quel était le lien entre les deux professeurs.

L’enquête, pour double homicide, a été confiée à la brigade de recherche de Tarbes et à la section de recherche de Toulouse, a souligné Pierre Aurignac. Les autopsies des victimes seront pratiquées dans les prochains jours à l’Institut médico-légal de Toulouse.

Dans le collège Desaix de Tarbes, où le quinquagénaire était professeur d’éducation physique et sa collègue professeure de français, une cellule de soutien psychologique a été mise en place mardi pour accueillir les enseignants, élèves et parents d’élèves sous le choc. Le double homicide de lundi a eu lieu en même temps que le bal de fin d’année scolaire de l’établissement.

À voir également aussi sur le Huffpost: À Uvalde, des chiens tentent de réconforter les Texans après la fusillade ayant fait 21 morts

Source
Crédit photo : Capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :