Covid-19 : et si le vaccin contre la tuberculose protégeait aussi du coronavirus ?

La vaccination néonatale par le vaccin contre la tuberculose pourrait avoir des effets secondaires bénéfiques, et être particulièrement utile afin de lutter contre les pandémies, dont le Covid-19, selon les scientifiques.

Et si le vaccin contre la tuberculose, également appelé « BCG », était également efficace dans la lutte contre le Covid-19 ? C’est la question que se posent des scientifiques américains, qui mènent actuellement une étude afin de savoir si le BCG inoculé à l’enfance a un éventuel effet positif sur le diabète, révèle la revue Science.

Le résultat obtenu par les chercheurs se révèle également encourageant dans la lutte contre le coronavirus, puisqu’il n’y a eu aucun cas de Covid dans le groupe de participants à l’étude qui avait reçu trois doses de BCG, contrairement au groupe non-vacciné.

Selon une autre étude menée par l’Académie des sciences américaine (PNAS) datant du 11 janvier 2022, « la vaccination contre la tuberculose, le vaccin antigrippal inactivé, le vaccin antipoliomyélitique oral et d’autres vaccins ont été associées à une certaine protection contre l’infection par le CoV-2 du SRAS et à une amélioration de la maladie COVID-19 ».

D’autres effets secondaires positifs
Les effets secondaires positifs du vaccin contre la tuberculose ne s’arrêtent pas là : la vaccination par le BCG a un effet « sur la réduction de la mortalité néonatale » explique l’Académie des sciences américaine.

Elle détaille comment, en Guinée-Bissau, la vaccination des nouveau-nés de faible poids avec le vaccin contre la tuberculose a permis une « réduction de la mortalité néonatale ».

En France, l’obligation vaccinale contre la tuberculose est suspendue depuis 2007.

Le vaccin BCG n’est donc plus obligatoire, mais reste néanmoins recommandé pour les enfants.

La couverture vaccinale contre la tuberculose atteint 58% en France, selon des données de Santé Publique France actualisées en 2022.

La production du vaccin, elle, a été abandonnée par le dernier laboratoire français à le produire, Sanofi.

D’autres vaccins protègent pour d’autres maladies que celles contre lesquelles ils étaient injectés.

C’est par exemple le cas du vaccin contre le grippe, qui pourrait avoir un effet positif dans la lutte contre le Covid-19, selon des chercheurs américains.

« La probabilité d’être testé positif pour le Covid-19 a été réduite de 24 % chez les patients qui ont reçu un vaccin antigrippal par rapport à ceux qui ne l’ont pas reçu » expliquent ainsi les auteurs de cette étude, dans l’American Journal of Injonction Control.

Source
Crédit photo : Capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :