Les fournitures scolaires d’occasion, le bon plan de la rentrée ?

Pour les parents, l’achat des fournitures scolaires est une étape incontournable de la rentrée.

Et pour faire des économies, beaucoup se tournent vers le marché de l’occasion.

Cette année, le coût de la rentrée scolaire est à la hausse.

La Fédération nationale Familles de France relève même une forte augmentation de 4,25 % du coût des fournitures scolaires pour un élève entrant en 6e, pour atteindre 208,12 €.

Face à l’envolée des prix, de nombreux parents, à l’affût de la moindre économie, se tournent donc vers les promotions, le troc, le recyclage ou encore les achats par lots.

Autre solution : les fournitures d’occasion.

Les sites spécialisés, comme Beebs, constatent un fort engouement pour ces produits en cette rentrée 2022.

« Depuis le mois de mai, les ventes de produits de rentrée vont crescendo », note Morgan Hilmi, co-fondateur de cette application.

« Et depuis début août, elles ont plus que doublé.

Comparé à l’année dernière, le volume des commandes de fournitures scolaires a même été multiplié par dix. »

Un phénomène qu’il explique par une tension accrue sur le pouvoir d’achat des familles, mais également par une prise de conscience écologique, « plus forte que jamais chez nos utilisateurs ».

« Ils se rendent compte qu’ils n’ont pas forcément besoin de produits neufs et veulent modérer l’impact de la consommation de leurs enfants sur l’environnement, en allant cherchant de l’occasion qui rallonge la durée de vie des produits. »

Jusqu’à 80 % d’économie
Et les économies réalisées peuvent être conséquentes : jusqu’à moins 80 % sur un site comme Beebs.

Parmi les produits les plus recherchés : les traditionnels cartables.

« Neuf, un cartable va coûter entre 20 € et 70 € alors que sur notre site, les prix tournent autour de 15 €, y compris pour des marques », ajoute Morgan Hilmi.

Ce dernier constate en outre que, en cette période de rentrée, les licences sont particulièrement demandées.

Certains parents vont rechercher des produits liés à des licences que les enfants aiment bien, comme des personnages de dessins animés.

La seconde main permet aussi de satisfaire ces envies à moindre coût.

Morgan Hilmi
Co-fondateur de Beebs
Autres best-sellers : les calculatrices, qui coûtent de plus en plus cher au fur et à mesure que les enfants grandissent, ainsi que les tenues de sport.

« De manière générale, les vêtements sont assez demandés à la rentrée parce que c’est une période où on refait la garde-robe de ses enfants et les tenues de sport sont particulièrement recherchées parce qu’elles peuvent aussi s’avérer assez coûteuses. »

 

Source
Crédit photo : Capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :