Emmanuel Macron promet 2000 euros nets mensuels pour les enseignants en début de carrière

Le Président a confirmé la revalorisation salariale pour les enseignants débutants, ce jeudi 25 août, lors de la réunion de rentrée des recteurs d’académie à la Sorbonne.

Une meilleure rémunération pour les enseignants.

C’est ce que vient de promettre Emmanuel Macron, ce jeudi 25 août 2022, lors de la réunion de rentrée des recteurs d’académie à la Sorbonne, à Paris.

« Aucun enseignant ne commencera sa carrière sous 2000 euros nets mensuels », a lancé le Président, qui a admis que le métier était « insuffisamment reconnu », notamment en termes de « rémunération ».

« C’est une réalité de la société. »

Cette revalorisation salariale, qui passera par « un investissement massif commencé il y a deux ans » permettra environ 10% d’augmentation de la rémunération par rapport au statu quo ».

Un enseignant gagne en moyenne 2560 euros nets
Le ministre de l’Education nationale, Pap Ndiaye, l’avait déjà annoncé fin juin, indiquant que « le salaire de départ » des débutants passera « au-dessus de 2 000 euros net » en « 2023 ».

Selon les dernières informations disponibles, un enseignant titulaire (91,7 % des professeurs) gagne en moyenne 2 560 euros net là où un contractuel (8,3 % des enseignants) est plutôt à 1 728 euros.

Un professeur des écoles à temps complet gagne en moyenne 2 407 euros net par mois quand, dans le secondaire, un professeur certifié (titulaire d’un Capes) touche en moyenne 2 695 euros et un professeur agrégé (titulaire d’une agrégation), 3 719 euros.

Une augmentation tout au long de la carrière demandée
Pas sûr que cette mesure vienne calmer la colère de ce corps de métier.

« Ce n’est pas l’entrée le problème principal », avait expliqué Elise Caperon, secrétaire nationale au syndicat SE-UNSA, en charge des formations à actu.fr.

« Si les salaires ne progressent pas derrière, ça ne vaut rien.

Ce qui peut freiner, c’est surtout la très faible possibilité d’augmentation au cours de la carrière. »

Dans le même temps, le chef de l’Etat a annoncé la création d’un fonds d’innovation pédagogique d’ »au moins 500 millions d’euros », dès le mois de septembre, pour les établissements souhaitant mettre en place un projet pédagogique spécifique.

Source
Crédit photo : Capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :