Inflation : Mauvaise nouvelle, les prix vont continuer d’augmenter dans les supermarchés

En août, l’inflation avait atteint les 7 % sur les produits vendus en grande surface.

Un phénomène qui ne risque pas de se calmer puisqu’un communiqué de NielsenIQ parle d’une hausse de 10 % d’ici la fin de l’année.

Une hausse de 24,5 % pour la viande, la charcuterie et la volaille, 18 % pour les pâtes, peu de produits vendus en grande surface échappent à l’augmentation des prix.

NielsenIQ observe avec sarcasme que l’inflation « n’a pas pris de vacances en juillet/août ».

Au cours de ce mois, le prix moyen des produits de « grande consommation » (que les ménages achètent régulièrement) ont augmenté de 6,6 % en moyenne.

De plus, aucun motif d’espoir n’est possible puisque aucune des catégories de produits s’est vendue moins chère qu’en août 2021.

L’inflation sur les produits de « grande consommation » n’a pas atteint son pic

Le communiqué du panéliste de référence sur les ventes en grandes surfaces, NielsenIQ, n’est pas plus rassurant sur le futur.

« Une perspective d’inflation à +10 % d’ici fin 2022 se confirme », constate le panéliste de référence dans ce domaine.

Cette inflation généralisée des produits touche aussi de plein fouet le porte-monnaie des plus pauvres en France.

Les aliments « marque distributeur » des enseignes ont aussi vu les prix exploser.

D’après NielsenIQ, les prix ont grimpé de 3 points par rapport aux produits de marque nationale.

 

 

L’inflation nationale a poussé l’Observatoire de l’inflation du magazine 60 millions de consommateurs à évaluer les conséquences concrètes sur le porte-monnaie.

Le magazine rapporte 30 euros supplémentaires par ménage et par mois avec l’inflation à 7 %.

Une part d’argent non négligeable qui oblige certains ménages à faire des nouvelles concessions.

Source
Crédit photo : Capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :