Réforme de l’assurance-chômage : à quoi faut-il s’attendre ?

 

Le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A a légèrement augmenté en juillet (+0,6%) avec 20.300 demandeurs d’emploi en plus. C’est dans ce contexte que démarrent ce vendredi les négociations sur la réforme de l’assurance-chômage . Le ministère du Travail reçoit les organisations syndicales et patronales.
Les nouvelles règles suivront l’état du marché du travail

Si le gouvernement est ouvert à la discussion, il compte bien rester sur sa position. Les nouvelles règles de l’assurance-chômage devront suivre l’état du marché du travail.

« On ne peut pas revoir les règles tous les mois »

Il faut « faire en sorte d’inciter au retour à l’emploi quand l’économie va bien », donc en durcissant les règles, répète le ministère du Travail. Lorsque la situation économique se dégrade, les règles redeviendraient plus protectrices avec les demandeurs d’emploi. Une idée qui, en théorie, peut se discuter, explique Cyril Chabanier, présidente de la CFTC. Mais qu’il juge impossible à mettre en place concrètement.

« On ne peut pas revoir les règles tous les mois, donc on va faire quoi ? On va avoir des règles une fois par an, une fois par semestre ? L’économie change tellement, avec une rapidité importante, qu’on risque d’être toujours en décalage. On va peut-être durcir des règles, à un moment donné, le temps de les mettre en place, l’économie se sera retournée », assure-t-il.

Un des premiers sujets abordés au CNR

Il sera en revanche plus simple d’acter la prolongation d’un an du système d’indemnisation actuel. La réforme de l’assurance-chômage pourrait aussi faire partie des premiers sujets abordés à l’occasion du CNR, le Conseil national de la refondation , qu’Emmanuel Macron va lancer le 8 septembre prochain.

Le texte du gouvernement sur l’assurance-chômage doit être examiné au Parlement début octobre.

 

Source:
crédit photo: capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :