Un père sans bras ni jambes élève ses deux filles abandonnées par leur mère alors qu’elles étaient bébés

 

Devenir parent nous ouvre à un royaume d’amour que nous ne pensions pas possible. Je peux honnêtement dire que le jour où je suis devenue parent a été le plus beau jour de ma vie – à l’instant où j’ai posé les yeux sur mon bébé, j’ai su que mon séjour sur cette Terre ne serait plus jamais le même.

Bien sûr, je ne suis pas la seule à éprouver ce sentiment : demandez à presque tous les parents du monde et ils vous diront la même chose.
Malheureusement, ce n’est pas le cas de tous les parents. Il y en a qui sont capables – de manière inexplicable, pourrions-nous ajouter – d’abandonner leurs enfants, ou pire, de les maltraiter.

 

 

Une famille paraguayenne a connu les deux extrêmes et leur histoire a commencé avec une dame nommée Doña Ignacia, qui, soit dit en passant, a eu 90 ans l’année dernière, en 2021.

Dans sa jeunesse, elle a eu un fils, Pablo Acuña, et s’est rendu compte peu de temps après sa naissance qu’il ne se développait pas normalement.

« J’ai rapidement réalisé que mon fils, à un âge précoce, ne grandissait pas beaucoup », a-t-elle expliqué.

Son mari et elle ont fini par l’emmener à l’hôpital pour savoir ce qui n’allait pas et si l’on pouvait faire quelque chose pour l’aider.

« Il est resté à l’hôpital pendant deux ou trois mois, puis il [le père] l’a ramené comme il l’avait quitté », a expliqué Ignacia.

 

 

Malheureusement, il semblerait que Pablo soit né avec une maladie qui empêche la croissance de ses membres, le laissant sans bras ni jambes.

Naturellement, sa mère est restée à ses côtés et l’a soigné comme n’importe quel autre enfant. En grandissant, Pablo a eu besoin de l’aide d’un fauteuil roulant, mais sa mère lui rappelait chaque jour qu’il était spécial et qu’il méritait de vivre comme tout le monde.

C’est peut-être cette compassion qui a donné à Pablo l’attitude dont il avait besoin pour faire une énorme différence lorsqu’il est devenu lui-même parent. Selon les rapports, il a eu deux filles, mais la mère les a abandonnées alors qu’elles étaient encore en bas âge.

 

 

Malgré les difficultés évidentes et les défis auxquels Pablo doit faire face dans sa vie, il a réussi à élever les deux filles avec amour et attention. Aujourd’hui, elles ont une vingtaine d’années, et l’une des deux, Elida, a parlé avec amour de son père.

Elle explique qu’il est sage et intelligent, bien qu’il n’ait jamais été scolarisé, et ajoute qu’il est toujours heureux et positif malgré ce que la vie lui a fait subir.

« Mon père est mon univers. C’est mon ami… c’est le meilleur père du monde. C’est pour cela que j’ai quitté ma vie en Argentine et que je suis venue m’installer ici », a-t-elle déclaré.

« Pour pouvoir m’occuper de lui car, ma grand-mère ne peut plus le faire étant donné qu’elle est déjà vieille. »

Eh bien, je ne sais pas pour vous, mais j’aime tout simplement le message positif d’amour familial indéfectible que porte cette histoire.

S’il vous plaît, partagez cet article sur Facebook si vous aussi, vous êtes prêt à faire n’importe quoi pour votre famille.

 

 

Source:
crédit photo: capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :