Macron et Poutine : un accord a été trouvé

Ce vendredi 19 août 2022, Poutine a donné son accord de principe à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) afin qu’elle réalise une visite sur le site nucléaire de Zaporijjia.

Une annonce qui fait suite à un appel téléphonique de Macron

Contre toute attente, Vladimir Poutine vient donc de donner son feu vert à une inspection sur le site de la centrale nucléaire de Zaporijjia, sur la ligne de front.

Depuis quelque temps, les affrontements ayant lieu autour des installations, occupées par les soldats russes depuis mars, faisaient craindre la pire des catastrophes.

L’annonce est intervenue ce vendredi 19 août, au cours de l’après-midi.

Suite à une conversation téléphonique entre le président russe et Emmanuel Macron.

Visiblement, les deux chefs d’État sont tombés d’accord sur le fait qu’il devenait très important d’envoyer dans les plus brefs délais une mission de l’AIEA à la centrale nucléaire.

Cette dernière sera ainsi en mesure d’évaluer la situation directement sur place.

De son côté, l’Élysée a déclaré que le Président Français, à l’initiative de ce coup de fil, avait :

« soutenu l’envoi sur place d’une mission d’experts de l’AIEA, dans les conditions agréées par les Nations unies et l’Ukraine ».

Contre toute attente, Poutine donne son feu vert à une inspection de la centrale de Zaporijjia

Les deux présidents ne s’étaient pas appelés depuis trois mois
L’Élysée précise par ailleurs qu’Emmanuel Macron et Vladimir Poutine doivent se reparler dans les prochains jours à ce sujet.

Suite à des échanges entre les équipes techniques.

Mais surtout, avant le déploiement de la mission.

Cette reprise de contacts directs serait un signal diplomatique non négligeable.

En effet, depuis le 28 mai 2022, les deux dirigeants ne s’étaient pas appelés.

À l’époque, leur série de coups de fil avait d’ailleurs fait couler beaucoup d’encre.

Le Kremlin indique de son côté que lors de l’entretien, le président russe a évoqué un risque réel de catastrophe d’envergure à la centrale.

Le bâtiment ayant été visé à maintes reprises par des tirs.

Source
Crédit photo : Capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :