Mimie Mathy et son compagnon Benoist Gérard annoncent l’arrivée prochaine d’un « petit Minoist » : projet fou à 65 ans !

 

 

Le 8 juillet dernier, Mimie Mathy a célébré son 65e anniversaire. Ici Paris révèle que l’actrice songe de plus à plus à changer de vie. Une reconversion à 180° qui lui serait inspirée par la passion qu’elle partage avec son mari Benoist depuis plusieurs années.

Les fans s’en souviennent : Joséphine, l’ange gardien préférée des français, est tombée amoureuse une fois dans la série mais cela lui a valu de perdre tous ses pouvoirs. Pour son interprète Mimie Mathy, c’est tout le contraire. Sa rencontre avec Benoist Gérard lui a donné des ailes… « Il y a des gens que vous avez l’impression de connaître depuis tout le temps, alors que vous les croisez pour la première fois. Là, c’était encore plus fort. C’est comme si cette personne m’habitait déjà », avait confié l’actrice de 64 ans à nos confrères de Paris Match.

 

Voilà vingt ans que le chef breton, père de quatre enfants et la comédienne s’aiment d’un amour tendre. C’est sur scène, en 2003, à Saint Brieuc, qu’ils ont eu le coup de foudre. La comédienne donnait alors son spectacle J’adore papoter avec vous et avait fait monter un spectateur sur scène. « J’ai senti qu’il s’était passé quelque chose, on s’est revu trois semaines après, et on ne s’est plus quittés ! » avait-elle raconté.

 

Une vie après la télé ?

Selon Ici Paris, si Mimie ne compte pas de sitôt faire ses adieux à son personnage fétiche de Joséphine elle serait toutefois prête, par amour, à entamer une reconversion loin de Paris dans le Vaucluse, précisément où son époux s’est lancé dans la production de vin. A Vaison-la Romaine, le couple a depuis 2008 fait l’acquisition d’un domaine. Et la production est loin de manquer d’ambition ! « Notre domaine de vin biodynamique sur deux hectares s’appelle le Minoist (la contraction des deux prénoms des amoureux, ndlr) et il est à la carte de quelques grands chefs étoilés comme Anne-Sophie Pic », s’est enorgueillie la comédienne.

Loin de se contenter de ce premier succès, Benoist Gérard a même annoncé la naissance d’un nouveau cru, Le petit Minoist. « J’ai voulu avec cette nouvelle expression du domaine, rendre hommage à ma femme sans qui Minoist n’existerait pas. C’est pourquoi j’ai repris (pour la bouteille) le dessin de notre faire-part de mariage… », a-t-il fait savoir. Un choix symbolique qui n’aura sans doute pas manqué d’émouvoir son épouse et qui pourrait l’inciter à s’investir davantage à ses côtés..

 

Source:
crédit photo: capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :