Un coureur arrive dernier au 400 mètres car son pénis n’arrête pas de sortir de son short pendant la course

 

Un athlète italien a été victime d’un malheureux incident de garde-robe lors de la 19e édition des Championnats du monde juniors d’athlétisme.

En effet, pendant l’épreuve du 400 mètres, son pénis est sorti à plusieurs reprises de son short.

 

Problème de garde-robe

 

Alberto Nonino participait à l’épreuve du décathlon lors de la compétition à Cali, en Colombie, mercredi, mais il a semblé avoir des difficultés avec son short peu de temps après avoir quitté les blocs de départ.

Nonino, qui porte le maillot bleu, semblait avoir du mal à faire le tour de la piste, et malgré un bon départ, il a fini dernier car il essayait manifestement de régler quelque chose dans son short. Le temps final de Nonino a été de 51,57 secondes.

 

Le journaliste sportif espagnol David Sanchez de Castro a tweeté des images des difficultés de Nonino, notant : « Son pénis s’est échappé par le côté de son short et il a dû le tenir parce qu’il ne lui permettait pas de courir correctement, ce qui est normal lorsque votre zizi se balance d’un côté à l’autre ».

Voir le bon côté des choses

Un coureur arrive dernier au 400 mètres car son pénis n’arrête pas de sortir de son short pendant la course

 

Malgré l’embarras et la célébrité virale peut-être non désirée, le jeune homme de 18 ans a dit voir le bon côté des choses.

« Je veux juste vous parler un peu du tapage qu’il y a eu sur les blogs et les médias sociaux en général », a écrit Nonino sur Instagram. « Je suis conscient qu’il s’agissait d’un accident et j’aimerais vous dire que je suis conscient de la réaction et que vous n’avez pas besoin de m’envoyer les liens vers les blogs qui existent. »

« J’essaie d’en rire maintenant, mais immédiatement après, je me suis senti très mal et je suis reconnaissant à mes amis et à ma famille de m’avoir aidé à surmonter ce qui s’est passé quelques heures plus tard. Le monde journalistique s’inquiète des cas d’intimidation en Italie et dans le monde et publie ensuite ces articles qui, pour une personne plus sensible, auraient pu faire beaucoup de mal. »

 

Source:
crédit photo: capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :