Covid-19 : La 4e dose de vaccin n’est pas urgente pour l’ensemble de la population, selon le professeur Lina

Le professeur Bruno Pila, interrogé sur RTL, estime qu’il ne faut pas « courir derrière une vaccination permanente » mais « essayer de vivre avec le virus »

Apparu en 2020 sur le sol français, le Covid-19 n’est toujours pas de l’histoire ancienne deux ans plus tard.

Désormais, il faut vivre avec, sans oublier de se protéger.

La 4e dose de rappel​ du vaccin contre le coronavirus est ouverte depuis le 20 juillet pour les personnes à risque et les publics exposés, comme les soignants, mais son élargissement à l’ensemble de la population ne semble pas au menu, pour le moment.

Pour le professeur de virologie au CHU de Lyon et membre de l’ancien Conseil scientifique, Bruno Lina, interrogé par RTL lundi, « il n’y a pas d’urgence à vacciner tout le monde.

On ne va pas courir derrière une vaccination permanente, on va essayer de vivre avec le virus », même s’il estime que « les plus fragiles devront être vaccinés ».

Et si l’épidémie n’est pas terminée, et que l’on « s’expose à ce qu’il y ait encore de façon régulière des vagues épidémiques », « ce que l’on peut observer c’est la décroissance assez importante du virus  Omicron et BA-5 », ajoute-t-il.

Toutefois, « je ne sais pas si on peut dire que le coronavirus va devenir une maladie banale », estime le professeur.

Cette déclaration tombe le jour officiel de la fin les cadres juridiques d’exception  état d’urgence, gestion de la crise sanitaire – qui avaient été décidés face à la pandémie.

Source
Crédit photo : capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :