Une femme enferme son chien dans la voiture à 45 °C : un policier l’invite à entrer à l’intérieur pour sentir comme il fait chaud

Il n’est pas difficile d’imaginer ce qui pourrait arriver si un animal passait trop de temps dans cette situation : il est certain qu’il ne serait pas facile pour lui de survivre. Le chien en question a heureusement réussi à s’en sortir et la femme, en quittant le magasin où elle avait fait ses courses, a trouvé un policier qui l’attendait et qui a essayé de lui faire comprendre ce qu’elle avait fait.

 

En patrouille, l’officier Vincent Kreischer n’a pu s’empêcher de remarquer le pauvre chien haletant enfermé dans la voiture. La maîtresse n’avait même pas eu le bon sens de laisser les fenêtres baissées, et pour le chien, la situation n’était certainement pas optimale. La journée était très chaude et lorsque la femme, Shelly Nicholas, est sortie du magasin pour remonter dans la voiture, le policier a immédiatement souligné la gravité de la situation.

 

La femme, méprisante et irrévérencieuse, a déclaré qu’il ne faisait pas si chaud et a même ri des plaintes de l’agent. Alors, le policier lui a simplement répondu calmement que si elle pensait qu’il ne faisait pas trop chaud, elle pouvait se mettre dans la voiture, les vitres fermées, le temps qu’il dresse l’amende.

Il faisait environ 45 degrés à l’intérieur de la voiture, mais la femme, défiant le policier, est montée à l’intérieur, et nous sommes sûrs qu’elle a réalisé à quel point il faisait chaud à l’intérieur. Toute l’affaire a soulevé un véritable « cas », puisque Nicholas, après l’incident, a déposé une plainte contre Kreischer, l’accusant de l’avoir forcée à subir un traitement « violent » et disproportionné, bref d’avoir abusé de son pouvoir.

 

Le policier a cependant expliqué que ce n’était qu’une réponse à une attitude considérée comme railleuse et superficielle, que la femme a mise en pratique en rabaissant ce qu’elle avait fait à son chien. Toute la scène a été enregistrée sur vidéo, grâce à une caméra que l’officier lui-même avait sur lui. Il est clair, d’après les images, que la déclaration du policier n’était pas une imposition ou une punition, mais une réponse ironique au comportement de la femme.

Bien que de tels épisodes se produisent malheureusement souvent, nous espérons que de moins en moins de personnes se comporteront de cette manière. Ceux qui le font ne méritent certainement pas tout l’amour et le dévouement qu’un chien peut ressentir pour ses amis humains.

 

 

Source:

KOB 4/YoutubeRegarde cette video

crédit photo: capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :