Laeticia Hallyday ruinée par ses filles, en difficulté financière

 

Laeticia Hallyday a pris des mesures pour ne pas payer un redressement fiscal de 13 millions d’euros. Rattrapée par les dettes de son défunt mari, la veuve du rockeur n’aurait pas l’argent pour rembourser.

Une promesse compliquée à tenir ? Laeticia Hallyday à l’heureuse malchance de figurer sur le testament du Taulier comme l’unique bénéficiaire, puisqu’elle hérite également de son ardoise fiscale, estimée à 30 millions d’euros. Somme vertigineuse répartie en plusieurs redressements fiscaux dont un de 13 millions d’euros, réclamé par le fisc en 2011 et imputé à la société de Johnny Hallyday, Navajo. Cette dernière avait promis dans les colonnes de Paris Match, en juillet dernier, qu’elle rembourserait cette dette fiscale, « c’est mon devoir, je l’accepte. »

Pourtant, la veuve de Johnny, qui a récemment emménagé avec Jalil Lespert à Los Angeles, a engagé plusieurs procédures pour ne pas payer le redressement fiscal de 13 millions d’euros, d’après Capital. La raison ? La maman de Jade et Joy n’a pas assez d’argent pour payer le fisc. Avant d’effectuer toutes transactions, elle doit d’abord vendre plusieurs propriétés immobilières, dont sa villa de Pacific Palisades, pour renflouer ses comptes. Laeticia Hallyday demande donc un autre sursis au fisc.

 

Seule face aux dettes

Lors d’un retour à Paris en mars, Laeticia Hallyday avait rendez-vous au tribunal de commerce de Paris pour déposer une demande de procédure de sauvegarde, acceptée par la deuxième chambre du tribunal. Une action qui lui permet de geler ses dettes, ainsi que les actions en justice des créanciers, soit le fisc. Ce sursis est l’occasion pour la fiancée de Jalil Lespert d’établir un échéancier de remboursement sur une période de dix ans maximum. De quoi permettre à Laeticia de réussir à régler la totalité de l’ardoise des Hallyday.

 

Source:
crédit photo: capture d’écran

%d blogueurs aiment cette page :